La STEG demande au gouvernement un financement urgent

STEG financement

La Société tunisienne d’électricité et du gaz (STEG) a demandé, dans sa note présentée au Conseil des ministres tenu le 10 juin à Tunis, des financements urgents pour garantir la continuité de l’approvisionnement énergétique du pays.

Selon le ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, la direction générale de la STEG a tenu plusieurs conseils techniques pour garantir la satisfaction des besoins nationaux en énergie électrique et renforcer l’infrastructure de transport et de distribution de l’électricité et du gaz naturel.

Ainsi, dans cette note qui évoque les préparatifs pour la saison de pointe de la consommation d’électricité 2020, commencés depuis septembre 2019, la STEG estime que la pointe de la production pour cet été, se situe entre entre 3800 et 4150 mégawatts. Et ce, contre une capacité d’électricité maximale estimée à 4630 mégawatts, en tenant compte de la baisse de sa capacité en raison de la hausse des températures qui peuvent atteindre 45 degrés.

La balance de la demande et de l’offre fait ressortir un équilibre partiel sans une marge de réserve nécessaire, pour la bonne exploitation du système électrique, laquelle est estimée à 600 mégawatts. Soit un taux oscillant entre 10 et 15% de la pointe de la demande.

« Cette marge est obligatoire, en vue de répondre à toute panne survenue au niveau des unités de production », a souligné la STEG.

Possibilité d’importation de l’électricité de l’Algérie

Si un déficit est constaté au niveau de la balance de l’offre et de la demande, à cause de pannes pouvant survenir au niveau de certaines unités de production, il est possible de recourir à l’importation de l’électricité de l’Algérie. Sachant que la capacité contractuelle maximale de l’importation de l’électricité a été relevée, en juillet 2018, de 150 à 400 mégawatts en coordination avec l’Algérie et la Maroc.

La STEG a pris d’autres mesures dont la mise en place d’un plan de veille, pour faire face aux situations d’urgence au cours de la période de pointe estivale, d’un plan de communication et la poursuite des campagnes de sensibilisation avec les structures spécialisées pour rationaliser la consommation d’énergie. Elle s’attelle aussi, à combler le retard enregistré à cause du confinement. Et ce pour terminer son programme de maintenance des stations de l’électricité, avant fin juin 2020.

La société a aussi enregistré une hausse de la pointe de la demande d’électricité au cours des 10 dernières années, avec une moyenne de 4%. Et ce, en raison du recours à la climatisation lors de la hausse des températures, avec un record de 2474 mégawatts de la saison 2019 ( +8,4% en comparaison de 2018).

Avec TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here