Tunisie: retrait de la liste des pays à haut risque de blanchiment d’argent

lutte contre le blanchiment de capitaux - l'économiste maghrébin

La Commission européenne (CE) vient d’informer l’ambassade de Tunisie à Bruxelles. Et ce, du retrait officiel de la Tunisie de la liste des pays tiers à haut risque. Notamment en matière de blanchiment d’argent.

En effet, cette liste concerne les pays dont le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, présente des carences stratégiques. C’est ce que révèle la présidence de la République.

Déjà, notons que la Commission européenne avait retiré, le 7 mai 2020, la Tunisie de cette liste. En plus d’autres pays, dont la Bosnie-Herzégovine, l’Ethiopie, le Guyana, la République démocratique populaire du Laos et le Sri Lanka.

Par ailleurs, la Commission tunisienne des analyses financières (CTAF) avait annoncé, le 11 mai, que la décision de la Commission européenne, sera effective. Et ce, à partir du 21ème jour suivant la publication du règlement délégué au Journal officiel de l’Union européenne.

Au final, c’est donc une notification officielle qui confirme la sortie de la Tunisie de cette liste qui n’est pas flatteuse pour le pays. Lui permettant de s’ouvrir ainsi à la reconquête de marchés et d’investissements auxquels elle n’avait pas accès. Du fait de cette mauvaise réputation qu’entraînait le classement dans cette liste.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here