Le programme Innovating Justice Challenge 2020 propose 10 mille euros

Innovating Justice Challenge - l'économiste maghrebin

L’accélérateur de justice et entreprise sociale, l’Institut de La Haye pour l’innovation du droit (HiiL), cherche des entreprises prometteuses innovatrices axées sur l’impact qui aident à prévenir et à résoudre les problèmes de justice. C’est ce qu’il annonce dans un communiqué rendu public, aujourd’hui 10 mai. Et ce, à travers son programme Innovating Justice Challenge.

Ainsi, Innovating Justice Challenge offre aux startup un programme de quatre mois. Il fournit un soutien au développement des affaires avec un financement sans fonds propres de 10.000 euros. Le programme comprend la formation, le coaching et le mentorat. Par ailleurs, il garantit l’accès à un réseau mondial, une exposition à l’international et des connexions pour de nouvelles opportunités d’investissement. L’appel cible des zones géographiques déterminées. Il s’agit de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest, australe, de la région MENA et de l’Ukraine.

La même source précise également qu’elle cherche des innovations axées sur l’impact qui aident à prévenir et à résoudre les problèmes de justice. Et ce, à l’instar de l’accès à la justice, un accès aux services financiers et la prévention de la fraude numérique. Et de préciser que cet impact doit être mesurable. L’initiative doit être, également, financièrement stable. Le dépôt des candidatures se fait entre le 10 juin et le 5 août, via ce lien.

L’accélérateur affirme qu’il propose d’autres produits et services. Qui fournissent un soutien aux startup. Comme par exemple de la Recherche et développement dans le domaine de la justice et ses enquêtes Besoins de Justice et Satisfaction. L’Accélérateur de Justice de HiiL est le seul accélérateur qui se concentre sur la prévention et la résolution des problèmes de justice.

En effet, HiiL a soutenu plus de 110 innovations de justice dans le monde depuis 2011. Certaines d’entre elles sont devenues importantes, en affectant la vie de centaines de milliers de personnes et en évoluant à l’échelle régionale avec le potentiel de devenir des acteurs mondiaux. L’accélérateur affirme qu’il veille également à ce que d’ici 2030, 150 millions de personnes soient en mesure de prévenir ou de résoudre leurs problèmes de justice les plus urgents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here