L’association Mnemty : tous unis contre le racisme

racisme
Crédit photo: Page Fb Mnemty- Omar Kchaichia

La question du racisme a toujours provoqué de la violence et de la haine. L’assassinat de l’Américain George Floyd en est la preuve. La scène était insoutenable. Cet homme est mort ainsi sous les yeux du monde entier uniquement parce qu’il était noir. Il a été assassiné de sang froid par un policier blanc. Eh oui, ce sont toujours « les blancs » qui tuent « des noirs ». Le contraire est plutôt rare. 

En effet, il ne faut pas non plus oublier que la population américaine a usé et abusé de l’esclavage. Et même, avant, il y avait les Amérindiens. Et l’histoire s’est répétée avec les Afro-américains. Rappelez-vous de Martin Luther King, Rosa Parks, Booker T. Washington, Frederick Douglass et bien d’autres… Ce sont ces hommes et ces femmes qui ont ouvert la voie pour dire stop au racisme. 

En effet, nous sommes au 21 ème siècle. Et pourtant les personnalités de couleur ont bien souvent la vie dure. Souvent à travers des termes péjoratifs, mais la tragédie de George Floyd a marqué les esprits du monde entier. D’ailleurs, un mouvement a été organisé par l’association Mnemti en collaboration avec ‘Association Tunisienne de Soutien des Minorités en guise de solidarité aux Afro-américains. Et pour dire qu’ils sont soutenus par les activistes tunisiens. 

Saadia mosbah, la présidente de l’association Mnemty, nous en parle dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com. « Ce qui se passe aux USA est clair, c’est le ras le bol, comme nous avec Bouazizi. Il s’agit d’une étincelle partout dans le monde. Je pense que les noirs là où ils sont disent stop; qu’on ne veut plus jamais de cela. »

Et de poursuivre: « Le mouvement de solidarité était un message aux Afro-américains. Un message de soutien du continent africain à ses fils. Même si on a rencontré quelques difficultés dans l’organisation de ce rassemblement qui a réuni 200 personnes. Dont une grande partie sont des jeunes de 14 à 20 ans. »

Et de conclure: « A mon avis, le message est passé. Désormais, les Afro-américains ont été soutenus par des activistes tunisiens. » 

Dire stop au racisme! Le combat continue même si on a aboli l’esclavage. D’ailleurs, en 1846, la Tunisie fut l’un des premiers pays à abolir l’esclavage. Aujourd’hui, il ne faut pas baisser les bras. Car même si on aimerait croire qu’on en a fini avec le racisme. Il s’avère que non. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here