Les jeunes d’Ennahdha réagissent à la rencontre de Fakhfakh avec des jeunes

jeunes - l'économiste maghrebin

Le bureau central de la jeunesse du Mouvement Ennahdha fait part de son étonnement. Et ce, suite à la récente réunion entre le Chef du gouvernement et un nombre restreint de jeunes. Il s’agit d’une réunion dont l’objectif est de parler des préoccupations de la jeunesse tunisienne.

Le Bureau reproche à Fakhfakh de ne pas avoir invité des jeunes affiliés à des syndicats, organisations et partis parmi les volontaires qui avaient apporté leur soutien aux efforts de l’Etat dans la lutte contre la Covid-19. C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué publié par le mouvement Ennahdha sur sa page officielle Facebook.

Il pointe du doigt, également, l’absence d’informations sur les critères sur la base desquels le choix s’est porté sur ce groupe de jeunes. Le bureau central de la jeunesse d’Ennahdha appelle le chef du gouvernement à tenir, le plus tôt possible, un autre débat. Ce débat doit impliquer d’autres catégories de jeunes. Il s’agit en particulier des jeunes chercheurs, les demandeurs d’emploi et les jeunes impliqués dans les affaires publiques. Il ciblerait, également, tous les partis politiques, organisations estudiantines et instances syndicales confondues. Et ce, afin d’aborder les préoccupations de la jeunesse tunisienne.

En effet, le Chef du gouvernement avait eu, vendredi, à Dar Dhiafa, à Carthage, une rencontre avec des représentants d’organisations de la société civile et de jeunes. Les jeunes en question ont représenté plusieurs domaines. Tels que l’administration, la médecine, l’ingénierie, le développement des applications et jeux électroniques. Ainsi que des créateurs de contenu sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, la Présidence du gouvernement n’a pas manqué d’expliquer l’objet de cette réunion. Le chef du gouvernement a voulu, à travers cette rencontre, prendre connaissance des propositions des jeunes dans divers domaines. Il s’agit, entre autres, d’écouter leur vision de la Tunisie après la révolution. De même, échanger les points de vue sur la manière de mettre à profit leurs compétences et les solutions qu’ils suggèrent pour résoudre les problèmes épineux. Il s’agit de problème comme le décrochage scolaire et l’adaptation du marché de l’emploi à la formation. Tel est le contenu des informations publiées sur la page officielle Facebook de la Présidence du gouvernement.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here