La RNTA enregistre des pertes de 136 MD, durant la période 2010-2014

RNTA

La Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes (RNTA) a enregistré des pertes, à hauteur de 136 millions de dinars (MD). Et ce durant la période 2010 – 2014. Tel était  le rapport d’inspection de l’Instance de contrôle général, relevant du ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières.

Selon ce rapport publié, la RNTA aurait dû assurer ses équilibres financiers. Ce qui lui a entraîné des pertes à la trésorerie du pays, de l’ordre de 131 MD, à fin 2014. Pour la première fois, l’Etat s’est retrouvé, ainsi, dans l’obligation d’accorder des avances à la RNTA.

Le document a pointé de doigt, aussi, plusieurs défaillances au niveau de la gestion de la Régie, laquelle bénéficie du monopole exclusif en matière de production et de distribution de cigarettes en Tunisie.

Parmi ces défaillances, le document a évoqué le manque de transparence au niveau du recrutement de 400 agents durant les deux années 2013 et 2014.

De même, pour les personnes ayant bénéficié, illégalement, d’un quota mensuel de paquets de cigarettes, d’une valeur globale de 22 MD. Et ce durant la période 2013-2015, des cadres de la Régie en exercice et retraités, ainsi que des membres du conseil d’administration, des directeurs généraux, des contrôleurs de l’État et d’autres cadres et employés de la fonction publique.

Par ailleurs, le rapport a évoqué un retard important dans la mise en œuvre des programmes d’investissement liés à l’acquisition des équipements, au cours des années 2012-2014, ce qui a coûté à la Régie un coût supplémentaire d’environ 2,2 MD.

Mauvaise gestion de la production

Le rapport a, également, révélé une mauvaise gestion de la production, soulignant qu’à l’exception des deux produits « 20 Mars légère » et « 20 Mars Silver » qui assurent à la société, une faible marge bénéficiaire, les autres produits ont été à l’origine de pertes annuelles dépassant les 31 MD entre 2013 et 2014.

Il a, en outre, épinglé la multiplication des cas de détournement des produits de la société, dont certains n’ont même pas été dévoilés. Le même rapport a fait état d’une absence de diversification des produits de la société durant les dernières années, indiquant que même les quelques tentatives lancées dans ce sens ont échoué et causé des pertes énormes à l’entreprise.

La RNTA a, par ailleurs, accusé des pertes colossales dépassant les 33 millions de dinars durant 2013 et 2014, en raison de l’importation et de la distribution des cigarettes étrangères dont les prix de vente sur le marché local n’ont pas été révisés.

Le rapport a, en outre, évoqué l’ampleur du marché parallèle ayant accaparé 50% du marché de vente des cigarettes. Tout en générant un manque à gagner à l’Etat de l’ordre de 500 MD, annuellement. Et tout en tenant en compte des pertes supportées par les entreprises du secteur dont la Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes.

Il est à noter que le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Ghazi Chaouachi, a ordonné, dès sa réception du rapport de contrôle, d’informer le ministère public des affaires à caractère pénal et des dossiers de suspicion de corruption.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here