Al Joumhouri dénonce le blocage dans la mise en place de la Cour constitutionnelle

Al Joumhouri

Le Comité central du Parti républicain (Al Joumhouri) a dénoncé samedi l’absence de la mise en place de la Cour Constitutionnelle

De ce fait, le Comité du parti Al Joumhouri  a réaffirmé son « allégeance à la patrie », appelant à préserver les intérêts vitaux et éminemment stratégiques du pays. Cette annonce intervient lors de sa 12ème réunion, via un communiqué.

Il a, par ailleurs, invité les parties politiques et les groupes parlementaires à s’abstenir d’associer le pays et sa diplomatie dans la politique des axes, marquant le conflit libyen.

De ce fait, « le règlement de la crise libyenne doit être pacifique », souligne-t-il. D’ailleurs, selon lui, il doit ainsi être loin de tout affrontement armé.

Et d’ajouter:  » Et ce dans le but de  parvenir à la mise en place d’un Etat démocratique dans ce pays frère ».

Rappelons que la Cour constitutionnelle a toujours été un sujet qui fâche à l’ARP. D’ailleurs, on se demande pourquoi il y  a autant de pomme de discorde.

D’ailleurs, la situation en Tunisie est un peu différente des autres pays. La Constitution tunisienne reste toutefois ambiguë sur la nature exacte de ce contrôle dans la mesure où on parle de compétence. Tout comme il faut comprendre que la composition des cours constitutionnelles est toujours composée d’un chiffre impair. Contrairement en Tunisie, la composition est paire. Or si on suit la logique des choses, nous devrions avoir un nombre impair et non pair.

Selon un communiqué de l’ARP, une séance de dialogue avec la ministre de la Justice s’est  déroulée le 19 mai. Et la date du 12 juin était le dernier délai de dépôt des candidatures à la Cour constitutionnelle.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here