Projet Safir : lancement des appels à candidature

Projet safir

Le projet Safir entre dans sa phase opérationnelle; avec le lancement de deux premiers appels à candidature. Et ce, à destination d’incubateurs et d’organisations de la société civile. Il s’agit d’un programme ambitieux, en faveur de la réalisation des ODD. Mais aussi de l’inclusion économique de la jeunesse dans neuf pays de la région MENA.

En effet, soutenu par l’UE, le projet Safir vise à créer un environnement propice à l’engagement citoyen de la génération des moins de 30 ans. Son lancement s’effectuait en mars 2020; avec un déploiement jusqu’à 2024. Et ce, en Tunisie, Algérie, Maroc, Libye, Égypte, Palestine, Liban, Jordanie et Syrie.

Le projet Safir repose sur trois piliers

  • Le soutien à plus de 1 000 jeunes porteurs de projets à impact social, culturel ou environnemental;
  • La structuration et le développement d’un réseau régional d’acteurs de l’accompagnement;
  • La création d’espaces de dialogue entre la jeunesse et les pouvoirs publics.

Ainsi, Safir a entamé, le 19 mai 2020, le processus de sélection des incubateurs et des organisations de la société civile. Ils auront pour mission d’accompagner 1000 jeunes acteurs du changement dans la région. Et ce, au cours des quatre prochaines années.

Au terme de la première étape, prévue à fin juin, l’Institut français, en tant que chef de file du projet, aidera huit incubateurs locaux. Et ce, à consolider leur méthodologie d’accompagnement des projets. En collaboration avec les incubateurs tunisien et libanais Lab’ess et Pitchworthy.

Parallèlement, l’Institut français et le réseau d’ONG « Arab NGO Network for Development » (ANND) proposeront un programme. Lequel se destine à 21 organisations de la société civile. C’est un programme de renforcement de leurs techniques de formation au plaidoyer.

Enfin, les structures retenues intégreront un réseau d’acteurs régionaux et internationaux. Afin d’œuvrer à la mise en place d’une dynamique régionale d’engagement citoyen durable. Les appels à candidature sont ouverts jusqu’au 26 juin sur le site web du projet.

A noter que l’Institut français est le chef du projet. Et sa mise en œuvre repose sur un consortium. Ce dernier est composé de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), CFI, Lab’ess, Pitchworthy et ANND.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here