Coronavirus : aucun cas de contamination n’a été enregistré en Tunisie

Coronavirus Tunisie

Le ministère de la Santé a remis les Tunisiens de retour de la Chine à leurs familles. Et ce, après 14 jours de mise en quarantaine. Durant lesquels, ils ont fait l’objet de suivi médical et prévention du Coronavirus. C’est ce qu’annoncçait, hier, la ministre de la Santé par intérim, Sonia Bechikh.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Sonia Bechikh a indiqué que les résultats des analyses ont démontré qu’aucun de ces Tunisiens n’était infecté par le Coronavirus.

La ministre a expliqué qu’après la fin de la période d’incubation du virus, il a été décidé de lever la mise en quarantaine. Cette période de 14 jours s’étend entre l’infection proprement dite et l’apparition des symptômes.

Elle a précisé, qu’à ce jour, aucun cas de contamination par ce virus n’a été enregistré en Tunisie. De même, elle fait savoir que les cas concernés ont été traités de manière très professionnelle. Et que les mesures nécessaires ont été prises. Notamment pour sécuriser le personnel de santé et assurer la protection de la santé publique.

En outre, la ministre a considéré que l’installation de caméras thermiques pour mesurer les températures des voyageurs dans les aéroports, les ports maritimes et les points de passage terrestres, fait partie de la stratégie de prévention du virus.

Et d’ajouter que son département a aménagé des salles d’isolement sanitaire dans les hôpitaux publics. Et ce, en cas d’éventuelle infection par le coronavirus.

De plus, les vols et croisières en provenance de 27 pays touchés par ce virus font l’objet d’une surveillance stricte en Tunisie. Et les équipes médicales veillent à empêcher sa dispersion. Ces équipes se rendront, dans les jours à venir, aux points de passage de Ras Jedir, Dhehiba, Tamaghaza et Hazwa. Et ce, afin d’évaluer l’expérience dans les zones frontalières.

La situation épidémiologique en Tunisie est stable

De son côté, la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya, déclarait: « La situation épidémiologique en Tunisie est stable et ordinaire pour la période actuelle. »

Et d’estimer qu’on n’a pas enregistré d’évolution sur les trois virus présents en Tunisie depuis dix ans. Des virus qui sont à l’origine de la grippe saisonnière. A savoir le H3N2 de catégorie A, le H1N1 de catégorie A et de catégorie B.

Mme Ben Alaya indique encore que le nombre des cas de grippe saisonnière a régressé par rapport aux années précédentes. Sachant que la grippe sévit dans la période depuis le mois d’octobre jusqu’à la fin du mois d’avril. Alors qu’elle a été auparavant entre octobre et janvier.

Elle a expliqué que les facteurs de risque augmentent entre le mois d’octobre et le mois de janvier. Notant que l’impact de la contamination par la grippe saisonnière au cours de cette période est lié au niveau d’immunité du patient infecté. D’où la campagne de vaccination organisée chaque année pour favoriser l’aspect préventif.

Pour sa part, le commandant médecin au ministère de la Défense, Habiba Naija, affirme que le ministère dispose de ressources humaines qualifiées dans le domaine du diagnostic viral.

Elle a déclaré que les compétences médicales militaires ont bénéficié auparavant, dans le cadre de la coopération militaire tuniso-allemande, d’un programme de sécurité virale et de biosécurité. Ce programme leur a permis de traiter convenablement les Tunisiens rapatriés. Notant que le ministère de la Santé a fourni un laboratoire biologique mobile.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here