Sami Fehri: « Je ne me suis pas enfui et je serai à la Mornaguia »

Sami Fehri Mandat de dépôt

Faire face à la décision du mandat de dépôt émis à son encontre, Sami Fehri a fait savoir qu’il a l’intention de se présenter aux autorités. Et qu’il « passera la nuit dans la prison d’El Mornaguia ».

Ainsi, Sami Fehri s’exprimait sur sa page des réseaux sociaux. « Il n’est pas question de quitter la Tunisie, en dépit de l’injustice et du harcèlement dont j’étais témoin », écrit-il.

Alors que d’après certains médias, il était introuvable depuis le 13 décembre, Sami El Fehri vient de nier son intention de quitter le territoire.

Et il précise dans ce contexte: « Je suis persuadé que je n’ai jamais enfreint la loi. D’ailleurs, pour préserver la réputation de ma famille, demain je serai dans la prison d’El Mornaguia. Et je ne me suis pas enfui. Peu importe le nombre de fois où ils ont l’intention de m’emprisonner, je ne quitterai pas la Tunisie.« 

Abdelaziz Essid: « Nous attendons l’audience de la cassation »

En outre, pour confirmer ce qui a été dit sur les réseaux sociaux, son avocat Abdelaziz Essid accordait une déclaration à leconomistemaghrebin.com. Il souligne: « En effet, Sami Fehri va se présenter aux autorités. Cela dit, le quand et où, c’est une autre question. Et cela sera dévoilé en temps voulu, pas maintenant. Par ailleurs, nous avons évidemment présenté un pourvoi en cassation contre le mandat de dépôt à l’encontre de mon client. Et nous attendons l’audience de la cassation. »

Par ailleurs, il y a un mois de cela le Ministère Public avait déjà décidé d’interdire de voyage Sami Fehri et son épouse. Et ce, suite à une plainte déposée par le Ministère des Finances pour une mauvaise gestion de biens confisqués, dont la société Cactus Prod.

Enfin, rappelons que Sami Fehri a été incarcéré en 2012. Il avait passé plus d’un an derrière les barreaux. Avant d’être relâché, après un arrêt de la Cour de Cassation. En effet, à l’époque il était le patron de la chaîne Ettounissiya TV. Et il était poursuivi cette fois là, dans le cadre d’une affaire des contrats de publicité. On lui prêtait des dépassements qui finalement se sont avérés inexistants. Et ce, sur la base de témoignages d’employés et de tests logistiques.

Dans cette nouvelle affaire, l’accusation porte sur de grosses pertes enregistrées par l’établissement de la Télévision Tunisienne. Et dont Cactus Prod serait à l’origine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here