ZLEC / Bassem Loukil: « La Tunisie sera le plus grand bénéficiaire »

ZLEC-Afrique Bassem Loukil

Bassem Loukil, président de TABC, est revenu ce matin sur les ondes radiophoniques, sur la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC).

Ainsi, M. Loukil a annoncé que la Tunisie sera le plus grand bénéficiaire de l’accord officialisant la création de la ZLEC. Tout en appelant les députés à le ratifier avant la fin de leur mandat parlementaire. Et ce, pour qu’il entre en vigueur début 2020. Sachant que 27 pays parmi 54 ont déjà approuvé cet accord.

Bassem-Loukil TABC

En effet, il a précisé que le président nigérian, Muhammadu Buhari et son homologue béninois Patrice Talon ont signé cet accord. En vertu duquel les 2 pays ont adhéré à la zone de libre-échange économique.

A cet égard, M. Loukil a évoqué l’importance de l’adhésion du Nigeria, en tant que « dinosaure africain qui créera un phénomène d’accélération de la mise en place de cet accord ».

En outre, il a indiqué que cette zone renforcera les échanges commerciaux inter-africains. Ces derniers sont actuellement à hauteur de 15% contre 65% des échanges avec l’Union européenne et l’Asie.

ZLEC en bref

La création de la ZLEC a vu le jour le 30 mai 2019. Et ce, suite à la 22e ratification requise pour l’entrée en vigueur de cette zone. La signature de l’accord a été effectuée par 49 pays africains dont la Tunisie, le 21 mars 2018 à Kigali-Rwanda.

Il s’agit d’une étape cruciale vers l’intégration des économies des pays africains, la stimulation du commerce intra-africain et la réalisation d’un développement durable sur le continent. Et ce, en accord avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les objectifs mondiaux de développement durable.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here