Ahed Tamimi bientôt à Tunis

Ahed Tamimi L'Economiste Maghrébin

L’UGTT accueillera, début octobre, à son siège à Tunis la militante Ahed Tamimi et sa famille. 

L’UGTT explique qu’il envisage de rendre hommage à Ahed Tamimi dans son militantisme contre les forces de l’occupation sioniste.

La centrale syndicale a toujours affirmé son attachement à la cause palestinienne. Il ne s’agit pas de la première action en faveur de la cause palestinienne réalisée par l’UGTT.

Pour rappel, la centrale syndicale a contruit une école primaire dans la Bande de Gaza. Lors de son 23ème congrès tenue à Tunis, l’UGTT a tenue à rendre hommage à deux prisonniers palestiniens, Marouane Barghouthi et Ahmed Saâdat, secrétaire général du Front Populaire de libération de la Palestine.

Ahed Tamimi enfin libre

Ahed Tamimi est née en 2001 en Cisjordanie à Nabi Salih, village du territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans. Elle a bousculé, frappé et giflé un militaire israélien appuyé sur un muret, dans la cour de sa maison.

Plusieurs médias internationaux ont filmé et diffusé la scène de la gifle qui a fait le tour du monde. Les autorités israéliennes ont libéré le 29 juillet 2018 Ahed Tamimi après huit mois de son emprisonnement.

L’incident se produit en marge des manifestations contre la décision américaine de reconnaître comme capitale d’Israël. Après son cousin a été blessé à la tête par une balle en caoutchouc tirée par un soldat israélien et plongé temporairement dans un coma artificiel à l’hôpital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here