Les pépinières d’entreprises, un système à repenser

pépinières - L'économiste maghrébin

Les pépinières d’entreprises  préoccupent Le directeur général de l’APII Samir Bechouel quant à leur système. Lors de son intervention dans le cadre d’une mini-conférence intitulée  » Le réseau national des pépinières d’entreprises  (RNPE): faut-il les repenser ? « , le directeur général a braqué la lumière sur la situation. 

Pour lui, il faut repenser le rôle du RNPE.  Revoir ce système devrait se faire à travers des initiatives juridiques et exécutives pour une meilleure efficacité de l’hébergement et de l’accompagnement. « La révision est nécessaire« , affirme-t-il.  Il a évoqué quelques chiffres d’une étude réalisée par l’APII portant sur la situation du RNPE.

Pépinières d’entreprises : revoir les dispositifs d’accompagnement 

L’intervenant affirme qu’il existe une grande défaillance au niveau de la communication quant aux dispositifs d’accompagnement.
Samir Bechouel soutient que ces mécanismes d’accompagnement demeurent méconnus pour un grand nombre d’entrepreneurs.

La deuxième remarque n’est autre que le manque de synergie. En effet, les centres d’affaires et les pépinières  se voient assigner les mêmes missions.

Enfin, il a indiqué que selon l’étude, il existe un gap entre les pépinières d’entreprises privées et celles du secteur public. Cette situation ne peut perdurer. C’est pourquoi, un projet de décret est en préparation pour entamer la réforme. Par ailleurs, la pérennité des startup après avoir quitté les pépinières d’entreprises pose problème. Au vu du taux d’échec élevé ( 75%). Pour rappel, le RNPE compte 28 pépinières dans les universités tunisiennes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here