Omar Béhi : “La stabilité politique en Libye est indispensable”

e-commerce L'Economiste Maghrébin

Le coup d’envoi de la première édition du forum tuniso-libyen est donné aujourd’hui. Plus d’une centaine d’hommes d’affaires tunisiens et libyens sont présents. L’objectif est de ressouder la coopération économique tuniso-libyenne. 

Présent lors de l’événement, Omar Béhi, ministre du Commerce, a rappelé que la Tunisie avant 2011 était le deuxième partenaire économique de la Libye, avec un volume d’échange de trois milliards de dollars en termes d’importation et d’exportation.

Aujourd’hui, selon M Béhi, les choses ont changé et il est nécessaire de relancer l’économie dans les deux sens. Il a souligné l’amélioration de la situation au cours des deux dernières années par une certaine stabilité politique et sécuritaire en Libye. Et on assiste au retour des relations économiques et mêmes politiques, à travers la commission mixte tuniso-libyenne.

Il est impératif qu’il y ait un retour logistique aérien et maritime. Mais au delà de la situation économique qui commence à prendre racine, “la situation politique est en train de s’améliorer en Libye”, a-t-il dit.

Les forces vives de la Tunisie poussent vers une stabilité politique en Libye

Évoquant la question de l’instabilité en Libye, M Béhi à répondu: ” Avec les forces vives de la Tunisie, nous sommes en train de pousser vers une stabilité politique en Libye qui est indispensable. Autrement dit, cela va permettre à l’amélioration notable  des échanges. “C’est maintenant qu’on peut améliorer les échanges. Car lorsque la situation va devenir stable, tous les pays voudront investir en Libye. Et les tunisiens doivent être présents”, a-t-il poursuivi.

Rappelons que la Tunisie a, à son tour, subi le contrecoup de la guerre de son voisin libyen, ce qui d’ailleurs eut pour conséquence une baisse de volume d’échanges commerciaux avec Tripoli surtout depuis le déclenchement de la crise politique.

Par ailleurs, les échanges devraient reprendre à un rythme plus soutenu, conformément aux objectifs de ce forum.

Il est à rappeler qu’en juillet dernier, le TABC a pris l’initiative d’intensifier les relations économiques avec Tripoli, en allant à la rencontre de hauts responsables libyens. Une rencontre qui a permis à plus de 70 chefs d’entreprises tunisiennes de se déplacer à Tripoli. Une première depuis les révolutions de 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here