Coup d’envoi du Forum économique tuniso-libyen à Tunis

Forum économique tuniso-libyen

Les travaux de la première édition du Forum économique tuniso-libyen ont démarré aujourd’hui à Tunis. 

Le TABC organise ce forum en partenariat avec le ministère tunisien du Commerce, le Cepex, la Cotunace et le Centre de promotion des exportations libyen (LEPC). Ainsi que l’Union générale des chambres libyennes (GLUC), l’Assurance Takaful Libye et la Société islamique pour l’assurance de l’investissement et du crédit à l’exportation (ICIEC).

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed et de nombreux ministres et d’hommes d’affaires tunisiens et libyens assistaient à la séance inaugurale.

“Ce grand événement marque le retour de la coopération entre nos deux pays. En attendant que le problème politique soit résolu”, a déclaré le chef du gouvernement.

Youssef Chahed a souligné que la Tunisie ambitionne de renforcer davantage sa coopération avec la Libye. Il a, à cette occasion, annoncé la possibilité d’une reprise des vols directs. Et le lancement d’une ligne maritime entre les deux pays. Il a rappelé que plus de 200 entreprises libyennes sont implantées en Tunisie.

Forum économique tuniso-libyen : booster les exportations tunisiennes

Le Forum économique tuniso-libyen s’inscrit dans la continuité des actions que le TABC mène pour un rapprochement entre les deux pays.

En effet, “la Tunisie est un partenaire stratégique de la Libye”, souligne Bassem Loukil, président du TABC, lors de son allocution.

Et de poursuivre : “Nous sommes convaincus que la Libye sera reconstruite. Ainsi, il est important d’être à ses côtés dans les efforts de la reconstruction.”

Par ailleurs, Abdelbari Shinbaro, ministre libyen des Affaires locales, indique que le gouvernement d’union nationale libyen mise sur la relance économique du pays. De ce fait, il faut non seulement positionner les entreprises tunisiennes dans la contribution à l’effort de reconstruction. Mais aussi se placer dans la relance économique.

Enfin, notons que les exportations tunisiennes vers la Libye ont, depuis ces sept dernières années, chuté de moitié. Elles s’établissaient à 400 millions de dollars en 2017.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here