BCE : Youssef Chahed et Hafedh Caïd Essebsi ne sont pas indispensables

La dernière interview du président de la République, Béji Caïd Essebsi, remonte à un certain temps. Aujourd’hui, il l’a fait sur le plateau d’El Hiwar Ettounsi, au motif de s’adresser aux Tunisiens.

Au menu, les relations entre Hafedh Caïd Essebsi, Youssef Chahed et le mouvement Ennahdha, ainsi que la situation économique.

Les inondations à Nabeul 

Revenant sur la tragédie des inondations qui se sont abattues sur le gouvernorat de Nabeul, Béji Caïd Essebsi a souligné: « Ce n’est pas seulement Nabeul qui est touché, c’est toute la Tunisie.  Il est important d’établir un programme de réaménagement. »

Le Leader Habib Bourguiba et les points de similitude

Meriem Belkadhi a évoqué le climat de fin de règne de Bourguiba et a établi un parallèle avec le climat actuel. Dans sa réponse, M. Essebsi a rappelé que « la situation est incomparable et que la situation d’aujourd’hui est beaucoup plus complexe. L’époque d’autrefois n’est pas celle d’aujourd’hui. Aujourd’hui, nous avons une Constitution et des mécanismes  institutionnels. Mais cela n’empêche que c’est grâce au leader Habib Bourguiba, que le monde nous regarde et nous félicite de ce que nous avons accompli, la libération de la Femme tunisienne, l’éducation pour tous, et autres… »

Les élections de 2019

« Les élections auront lieu en décembre 2019 dans le respect des délais, comme je l’ai fait pour les élections municipales et cela sera ainsi et pas autrement », a-t-il rappelé.

La Course pour la présidentielle

BCE a souligné: « Malheureusement, la campagne a commencé avant l’heure, deux ans avant (en 2016). Et chacun a le droit de se présenter comme le veut la Constitution. Tout comme j’ai la possibilité de le faire, mais qui dit que je le ferai. Il n’est pas sûr que je le fasse. » 

Hafedh Caïd Essebsi vs Nidaa Tounes

BCE a souligné que tous les partis traversent des crises. « Et je pense que ce qui se passe à Nidaa Tounes n’est pas innocent. Quant à HCE, ce n’est pas moi qui l’ai imposé au parti, mais bien au contraire, je lui ai déconseillé d’en assurer la présidence. Il est mon fils est à la maison, mais je ne transige pas avec le sens de l’Etat. Pour moi, la patrie avant les partis. Mais, personne n’est indispensable », a-t-il poursuivi.

« Qui empêche Nidaa Tounes et les Nidéistes d’exclure Hafedh Caïd Essebsi, qu’ils le fassent s’ils le désirent. Ce qui est sûr, personne n’a mon soutien. Le parti Nidaa Tounes n’appartient à personne », a-t-il martelé.

HCE vs Youssef Chahed

« Si les deux  partent, le pays ira pour le mieux et ça ne sera pas une perte. Car les compétences existent et ce n’est pas à cause de leur départ que le pays en pâtira. Nous avons des compétences capables de redresser le pays. Quant à Youssef Chahed et Hafedh Caïd Essebsi, ils ne sont pas indispensables », conclut-il. 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here