Mehdi Jomaa: « Dépasser les conflits et discordances politiques entre les acteurs qui gouvernent »

Mehdi Jomaa L'Economiste Maghrébin

Le Parti Al Badil Ettounsi lance une série de débats dans toutes les régions, afin d’aborder plusieurs thèmes. L’objectif  étant d’enrichir des propositions et programmes relatifs aux différents secteurs. Sous le slogan « La santé en crise », un débat est instauré sur la crise du secteur de la santé.

L’ouverture des travaux a été assurée par deux anciens ministres de la Santé Slaheddine Sallemi et Mohamed Salah Ben Ammar. Chacun a présenté ses solutions sur la crise des médicaments et le rôle de la CNAM, d’une part, et la gouvernance du secteur de la santé, d’autre part.

C’est l’occasion pour écouter et profiter des avis et propositions des participants, experts et spécialistes du domaine de la santé, ce qui contribue à enrichir la vision du parti et ses politiques futures.

« Mehdi Jomaa prône le respect de la primauté de la Constitution »

Mehdi Jomaa, président fondateur du parti Al Badil Ettounsi, a insisté sur l’importance de mettre en place une approche participative incluant aussi bien les experts et les citoyens dans la formulation du programme du parti. « Cette approche concernera tous les secteurs et toutes les régions », a-t-il dit. Autrement dit, il faut se concentrer sur les priorités et attentes des citoyens dans les différents gouvernorats du pays.

Evoquant le climat actuel du pays, Medhi Jomaa a insisté sur l’urgence de dépasser les conflits politiques entres les acteurs qui gouvernent. De même, il met l’accent sur leur responsabilité quant à la situation du pays. Il insiste sur le respect de la primauté de la Constitution. A cet égard, il faut recourir à ses dispositions pour solutionner la crise politique.

Par ailleurs, M. Jomaa est revenu sur ce qui s’est passé à Nabeul depuis hier, il a souligné que la situation exige plus d’unité et de solidarité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here