Parlons-en des PPP, qu’en pense la diaspora ?

PPP L'Economiste Maghrébin
PPP

Les partenariats public-privé (PPP) se démarquent par leur complexité. A ce titre, la diaspora tunisienne et les étrangers ont leur point de vue sur la question.

Rencontré lors du Forum international sur les PPP en Tunisie, Mohamed Ali Malouche, associé à Deloitte conseil et membre fondateur d’une diaspora tunisienne aux Etats Unis TAYP, souligne l’importance des PPP. Selon lui, pour qu’il y ait du succès au niveau des PPP, il faut que les projets soient plus structurés et plus étudiés.

De ce fait, il faut vraiment intéresser les investisseurs d’une manière générale. Ainsi, en se focalisant sur un ou deux projets, on aura réussi, estime-t-il. Et comme disent les Américains « success breeds success » (le succès engendre le succès).

Le gouvernement a un grand rôle à jouer pour  rassurer les investisseurs

Il précise: « Du coup, le gouvernement a un grand rôle à jouer justement pour rassurer les investisseurs, à travers des lois de finances qui deviennent plus prévisibles. Mais pour cela, il faut une certaine stabilité et prédictibilité. D’ailleurs, les investisseurs étrangers sont prêts à investir, il suffit de leur montrer des chiffres et l’équation d’une façon très claire et nette. » 

Evoquant le code d’investissement, M. Malouche estime que c’est un bon pas en avant. « Mais il aurait pu être simplifié davantage », a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, présent lors de ce forum, Mohammed Youssef Mehany, Senior Manager, Infrastructure Advisory & Project Finance à Deloitte Canada, souligne de son côté le grand succès des PPP. Il affirme que l’économie canadienne s’est redressée grâce à de tels projets. Selon lui, un tel succès se résume à une prise de conscience du gouvernement. Prise de conscience qui a porté ses fruits, « même si au départ les débuts sont difficiles », a-t-il conclu.

En somme, avec une dette publique qui dépasse les 70% de PIB en 2017, la Tunisie peut-elle espérerà une réduction si les PPP se mettent en place? Attendons voir! 

Rappelons qu’à l’occasion du forum, 33 grands projets d’une valeur totale supérieure à 13 milliards de dinars ont été présentés. Les projets couvrent des secteurs clés tels que l’énergie, l’eau, les transports, la logistique, les infrastructures et les technologies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here