PPP en Tunisie : le potentiel et les opportunités ne manquent pas

ppp en tunisie
Zied ladhari, prononce son discours à l'ouverture du forum

Confiant et déterminé, Zied Ladhari mise sur la carte du PPP en Tunisie. Pour le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, la Tunisie dispose de tous les atouts pour réussir son expérience en matière de partenariat public-privé.

Il est intervenu dans le cadre de l’ouverture du Forum international sur le Partenariat Public-Privé, dans sa première édition. Ce forum se tient tout au long de la journée du 18 septembre à Tunis. Pour le ministre, il s’agit d’un rendez-vous économique innovant. Il y  aura des échanges entre bailleurs de fonds, investisseurs et les autorités gouvernementales.

Le ministre a indiqué par la même occasion que des hauts cadres de l’administration et plusieurs intervenants ont travaillé pendant plus de trois mois pour préparer les fiches projets et toutes les informations. Elles concernent les investisseurs désireux d’investir dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Les atouts du PPP en Tunisie

Le ministre affirme que la Tunisie ne manque pas de potentiel. Il cite notamment le nouveau Code de l’investissement et un cadre juridique adapté au PPP. À cet égard, le ministre a rappelé que les décrets d’application de la loi relative au partenariat public privé ont été publiés. Le ministre a indiqué par ailleurs, que le forum se tient en présence de 250 investisseurs. Le gouvernement présentera 33 projets dans le cadre du forum.

 

Zied Ladhari a fait savoir que les investisseurs seront bien écoutés, assistés et encadrés, dans toutes les phases afin de réussir leur partenariat public-privé. Par ailleurs, il a rappelé dans le même contexte que Tunisia 2020 était une occasion pour la Tunisie d’exposer son plan de développement quinquennal aux investisseurs étrangers. «Mais aujourd’hui, ce forum est un forum pour les investisseurs et avec les investisseurs», précise-t-il. On rentre donc dans le vif du sujet et le ministre a plaidé pour un rapport gagnant-gagnant, dans le cadre du PPP.

En marge de l’événement, dans une déclaration accordée aux médias, le ministre a tenu à rassurer son auditoire. Pour lui, la privatisation des projets n’est pas à l’ordre du jour. Ils feront uniquement l’objet d’un partenariat. Sur un autre volet, le ministre a indiqué que le montant total des projets PPP est de l’ordre de 13MD. La fin de l’année 2018 verra le début de quelques projets; quant aux autres ils démarreront en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here