Chokri Mabkhout lauréat du prix de la fondation jordanienne Shoman

Chokri Mabkhout L'Economiste Maghrebin

Le romancier tunisien Chokri Mabkhout a remporté le 1er prix du concours Shoman 2017 pour la littérature pour enfant.

La fondation jordanienne «Abdul Hameed Shoman» lui a décerné ce prix pour sa nouvelle «Madinet ennajehine». Le montant de ce prix s’élève à 10 mille dinars jordaniens, soit 39 mille DT.

Ainsi, M. Mabkhout a su écrire une histoire savamment structurée. Avec un style sincère, amusant et attractif, il a permis à l’enfant de s’identifier aux personnages. Il lui a, de même, permis de stimuler sa propre personnalité.

Par ailleurs, la jordanienne Héla Mohamed Saleh Noubena a remporté le deuxième prix pour sa nouvelle «Une créature à la recherche d’une identité». Ce prix est d’une valeur de cinq mille dinars jordaniens.

Le troisième prix, d’une valeur de trois mille dinars jordaniens, a été attribué à la saoudienne Rand Adel Sabeur pour sa nouvelle « Une idée pour changer le monde ».

Il est à noter que le concours Shoman pour la littérature pour enfant a été lancé en 2006. L’objectif est de contribuer à l’amélioration de la littérature pour enfants, à la créativité et au développement continu dans cette littérature.

L’objectif est, aussi, de développer la lecture chez les enfants et de promouvoir l’enfance arabe.

Pour l’édition 2017, le sujet de la compétition était la nouvelle destinée à la catégorie des 8-12 ans. 1176 écrivains de 34 pays arabes et étrangers ont postulé à ce concours. Parmi eux des écrivains établis en Turquie, Allemagne, Canada, Hollande, Suède, France, Etats-Unis, Russie, Malaisie, Espagne, Norvège, Autriche, Japon et Hongrie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here