Sabrine Goubantini : « Le bloc de la coalition nationale est composé de 43 députés »

Coalition nationale L'Economiste Maghrébin

Sabrine Goubantini, députée de la Coalition nationale, a accordé une déclaration à leconomistemaghrebin.com. Elle annonce que Mustapha Ben Ahmed a déposé une demande de constitution du nouveau bloc parlementaire au bureau de l’ARP.  

Elle affirme: « Nous avons déposé la demande de constitution de notre bloc parlementaire. A l’heure actuelle, le nombre des signataires est de 43 députés. » Il s’agit de députés qui étaient affiliés précédemment à d’autres groupes parlementaires et d’autres partis politiques. 

Coalition nationale : un groupe technique qui travaillera sur les grandes problématiques à l’ARP

Mme Goubantini a indiqué qu’une équipe a été mise en place pour travailler sur la charte d’adhésion au groupe. Cette équipe sera composée d’un groupe technique, avec une bonne représentation de femmes et de jeunes, qui se penchera sur les grandes problématiques à l’ARP.

Selon elle, cette charte n’est pas une première à l’assemblée. Elle précise: « Ce n’est pas nouveau pour nous. Nous en avons réalisée une au sein de notre bloc Al Watanya. Et nous faisons la même chose pour la Coalition nationale. Quant aux axes principaux autour desquels elle tourne, il s’agit d’un ensemble de règles d’éthique en phase de préparation. » 

Autrement dit, la Coalition nationale sera considérée comme étant la troisième force au sein des blocs parlementaires à l’ARP, après le mouvement Ennahdha et le parti Nidaa Tounes.

De ce fait, les démissionnaires du bloc El Horra – Machrou3 Tounes, les démissionnaires du groupe Afek Tounes et les autres députés indépendants, ainsi que les huit membres du parti Nidaa Tounes ont pour objectif de rompre avec les groupuscules et la fragmentation.

Ce qui permet désormais d’espérer dans l’avancement des travaux des commissions parlementaires. Ainsi que dans l’examen des projets et propositions de lois en séance plénière. A l’instar de l’élection des membres de la Cour constitutionnelle qui peine à voir le jour.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here