Avoirs mal acquis : Chawki Tabib accuse les autorités tunisiennes

chawki tabib

« Les autorités tunisiennes sont responsables du non-recouvrement des avoirs tunisiens mal acquis et des fonds tunisiens gelés à l’étranger », a annoncé Chawki Tabib, président de l’INLUCC.

Ces accusations ont été livrées lors du 22e atelier de travail du programme global sur l’anti-corruption, les crimes financiers et le recouvrement. Cet atelier se tient pour la première fois en Tunisie et en Afrique du Nord, du 17 au 21 septembre.

A cet égard, il a déclaré que la Tunisie n’a pas pris au sérieux le dossier du recouvrement de cet argent.

Et d’ajouter qu’il y a un manque de coordination avec les pays en question pour récupérer cet argent. Bien qu’il y ait certains pays qui ont fait part de leur volonté d’aider la Tunisie à ce sujet. Il s’agit, notamment, de la Suisse qui a gelé volontairement les avoirs mal acquis sous l’ancien régime.

En outre, M. Tabib a estimé que la Tunisie a commis des erreurs procédurales et juridiques pour restituer cet argent.

Dans le même sillage, Chawki Tabib a fait savoir qu’une grande partie de cet argent s’est évaporée. Les corrompus ont recouvré l’autre partie.

Face à cette situation, il a indiqué qu’il faut se rattraper pour recouvrer ce qui reste de cet argent. Sachant que le problème de recouvrement n’est aucunement d’ordre juridique.

Sur un autre volet, M. Tabib est revenu sur l’entrée en vigueur de la loi sur la déclaration de patrimoine et le conflit d’intérêt. Il a déclaré que l’INLUCC devrait conduire des investigations sur plus de 250 mille dossiers de déclaration de patrimoine.

Et de préciser que la Tunisie a besoin de nouveaux moyens pour mener à bien le processus d’investigation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here