Zohra Driss: « Nidaa Tounes est fini »

Nidaa Tounes L'Economiste Maghrébin

Quelles sont les raisons qui ont poussé des députés du parti Nidaa Tounes à démissionner? Vont-ils rejoindre la Coalition nationale qui s’est récemment créée? 

Zohra Driss, une des démissionnaires, s’est exprimée aujourd’hui dans une déclaration radiophonique sur l’implosion du parti. Elle a rappelé que la crise du parti a commencé depuis que le père fondateur Béji Caïd Essebsi est devenu président de la République. Elle précise: « Nous avons longtemps milité pour la survie du parti. Maintenant ce n’est plus possible de continuer ainsi. »

Mme Driss a également souligné: « Nidaa Tounes appartient à la nation, à la Tunisie et aux Tunisiens qui ont voté pour le parti ». Et de poursuivre: « Aujourd’hui, Nidaa Tounes est fini. » Selon elle, il est temps de retrousser ses manches et de penser à l’avenir.

Elle ajoute: « Nous devons nous organiser maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Nous comptons rejoindre la Coalition nationale, car nous pensons tous que l’intérêt du pays passe avant tout. » 

Et de conclure: « Il n’est plus possible de travailler avec le directeur exécutif du parti Hafedh Caïd Essebsi. Nous réfléchissons aux prochaines législatives, car nous savons très bien que Nidaa Tounes va perdre les élections ». 

Les démissionnaires sont: Zohra Driss, Moncef Sallemi, Ahmed Saïdi, Issam Matoussi, Lamia Dridi, Jalel Ghdiri, Mohamed Rached et Maroua Bou Azzi.

Jusqu’à récemment, les nidéistes préféraient se voiler la face. Et ce, depuis le déclenchement de la guerre froide entre Youssef Chahed et Hafedh Caïd Essebsi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here