Bourse – Chute des valeurs bancaires: quelles en sont les raisons?

Bourse L'Economiste Maghrebin

L’indice de référence de la Bourse de Tunis, Tunindex, a accusé hier une forte baisse de 2,96% à 7 903,09 points, dans des échanges de 12,481 MDT. Et sa performance annuelle est passée à 26%.

Cette chute est due à la baisse des valeurs bancaires, dont l’indice a perdu 2,38% à 5 694,51 points.

Ainsi, le titre Attijari bank a été le plus sanctionné de la séance. Il a perdu 6% à 47,390 DT dans des capitaux de 1,4 MDT. Egalement, le titre UIB a terminé dans le rouge. Il a plié de 6,1% à 31DT dans un flux de 1,6 MDT.

Les deux titres BIAT et ICF ont aussi enregistré une baisse respective de 5,90% à 149,69 DT et 5,63% à 103,80 DT. Toujours du côté des banques, le titre BT a reculé de 4,76% à 8 DT. Et le titre BNA diminué de 0,5% à 18,900 DT dans des capitaux de 4,7 MDT.

Phare de la séance, le titre Tunis Ré a été le mieux placé des plus fortes hausses. Il a gagné 3,7% à 7,930 DT dans des échanges de 27 000 DT.

A noter que les baisses ont concerné hier 42 sociétés cotées contre neuf en hausse et 13 sociétés maintenues inchangées.

Bourse : les raisons de la mauvaise orientation des valeurs bancaires

Les valeurs bancaires ont baissé de façon spectaculaire à cause de la décision des investisseurs de vendre les titres des banques cotées. Cette décision intervient suite à l’intention de la Banque centrale de Tunisie (BCT)  de publier prochainement une nouvelle circulaire. Cette circulaire prévoit l’obligation pour les banques résidentes de respecter un nouveau ratio Crédits/Dépôts qui ne doit pas dépasser 110%.

De ce fait, ce nouveau ratio sera communiqué à la BCT chaque trois mois. Et en cas de non-respect, les banques résidentes doivent prendre les mesures nécessaires. Il s’agit, essentiellement, d’une mobilisation de nouvelles ressources ou d’une réduction de l’encours des crédits accordés.

Il est à rappeler que, sur les quatre dernières séances boursières, ce projet de nouvelle circulaire de la BCT a causé une chute de 6,1%.

 

 

Par

Publié le 07/09/2018 à 09:45

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend