« La guerre contre la corruption de Youssef Chahed est un règlement de comptes »

Biens confisqués Ghazi Chaouachi , L'Economiste Maghrébin

Au menu: l’affaire Halk el Menzel, la crise politique, la situation économique et bien d’autres questions. Ce sont autant de sujets abordés lors d’une conférence de presse organisée par le Courant démocrate en ce mercredi 5 septembre. 

Ghazi Chaouachi, secrétaire général du Courant démocrate, a déclaré que la décision du chef du gouvernement de rattacher arbitrairement le ministère de l’Energie et des mines au ministère de l’Industrie est immature et n’a aucun sens. 

« Il se trouve que la guerre menée par le chef du gouvernement contre la corruption est à la fois sélective et est un règlement de comptes au sein même du parti Nidaa Tounes », a-t-il affirmé. 

Et de poursuivre: « Même si nous avons accordé notre confiance à Youssef Chahed au départ, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Car il s’est avéré que ce qui s’est passé n’est pas une guerre respectant les normes, mais une guerre ayant pour objectif de mener sa campagne électorale 2019. »

Evoquant la nouvelle alliance nationale créée, à savoir les 34 députés, M. Chaouachi a souligné que « ce sont ceux qui soutiennent le chef du gouvernement ». 

Ghazi Chaouachi :  » Youssef Chahed a échoué sur tous les fronts »

« Après ce qui vient de se passer, Youssef Chahed n’est plus l’homme de la situation. Pour la simple raison qu’il a échoué sur tous les fronts. A mon avis, Youssef Chahed est un adolescent en politique. Et il doit quitter le gouvernement au plus vite », a-t-il poursuivi. 

Selon M. Chaouachi, la solution réside en la formation d’un gouvernement de compétences et de surcroît restreint, afin de stopper l’hémorragie. « Même si le temps des réformes n’est plus à l’ordre du jour. Il faut un gouvernement qui ne doit en aucun être concerné par les élections. Et c’est l’intérêt du pays qui doit primer. Ce que je reproche à Youssef Chahed, c’est d’avoir utilisé les institutions de l’Etat pour mener sa campagne électorale. »

A propos du PLF 2019, il déclare :  » Il serait difficile d’arriver à un consensus. A mon avis, cette année sera très difficile ». 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here