Le Mouvement du peuple appelle Youssef Chahed à revenir à l’ARP

mouvement du peupleYoussefCchahed à l’Assemblée des représentants du peuple

Le mouvement du peuple et le Courant démocrate appellent au vote pour le renouvellement de la confiance au gouvernement Chahed . Ainsi, les deux partis politiques de l’opposition revendiquent le passage par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour trancher sur la poursuite de l’action gouvernementale de Youssef Chahed et son gouvernement. 

Dans un communiqué rendu public, hier 9 juin, le mouvement du peuple appelle le Chef du gouvernement Youssef Chahed à demander le renouvellement de la confiance auprès de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Signé par le secrétaire général du parti Zouheir Maghzaoui, le communiqué rappelle à Youssef Chahed que l’Assemblée des représentants du peuple est la seule instance constitutionnelle habilitée à renouveler ou pas la confiance au Chef du gouvernement.

Le mouvement du peuple interpelle la coalition gouvernementale

De même, le  mouvement du peuple a rappelé que la Tunisie vit sous le rythme d’une crise profonde qui met en péril la stabilité, la sécurité et l’avenir du pays. “C’est le résultat attendu de la politique du faux et destructeur  consensus  qui dure depuis les élections 2014 et les échecs successifs des gouvernements de l’après janvier 2011”. Pour lui, les gouvernements de l’après 14 janvier 2011 n’ont pas pris en considération les revendications de la révolution dans leur agenda.

Adressant une critique acerbe au Chef du gouvernement, le mouvement du peuple accuse le chef du gouvernement de se soumettre au diktat du Fonds monétaire international, ce qui contribuera à plus d’appauvrissement du pays.
Le mouvement du peuple tient responsable de cette situation le Président de la République et les partis politiques de la coalition gouvernementale et les appelle à honorer leurs promesses électorales.

De son côté, Ghazi Chaouachi, le secrétaire général du Courant démocrate a appelé le président de la République Béji Caïd Essebsi à revenir à la Constitution et recourir à l’article 99 qui stipule que: “Le président de la République peut demander à l’Assemblée des représentants du peuple, deux fois au maximum durant tout le mandat présidentiel, le vote de confiance sur la poursuite de l’action du gouvernement.”  Ghazi Chaouachi a considéré qu’il s’agit du meilleur scénario pour sortir de la crise politique, lors d’une conférence de presse tenue cette semaine.

Par

Publié le 10/06/2018 à 12:57

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin