« Al Massar ne se sent plus concerné par l’Accord Carthage 2 »

Al Massar L'Economiste Maghrébin

La majorité des membres du bureau politique du parti Al Massar s’est réunie dans la journée de dimanche et a dénoncé les agissements de Samir Taïeb, considérant qu’ils portent atteinte au parti.

Voilà que la nouvelle vient de tomber. La réunion de l’Accord de Carthage est suspendue. Qu’en pense le parti Al Massar? Joint par téléphone Jounaidi Abdeljawed, un des dirigeants du parti Al Massar, a souligné que le processus de l’Accord Carthage 2 n’est plus à la hauteur des aspirations.

Et d’ajouter: « On n’est plus concerné, ni par le processus de l’Accord de Carthage 2, ni par le gouvernement d’union nationale. A mon avis, l’Accord de Carthage tombe à l’eau, mais plus encore il a dévié de son chemin. »

Samir Taïeb, membre d’Al Massar , se maintiendra-t-il à son poste?

Quant à la question du maintien de Samir Taïeb, ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, c’est à lui d’en décider. « Mais pour nous, notre décision est claire : cela ne nous concerne plus. » 

Les signataires de l’Accord de Carthage 2 n’arrivent toujours pas à se décider pour ou contre le maintien de Youssef Chahed dans ses fonctions. Ainsi, le directeur exécutif du parti Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi, l’UGTT, l’UNFT et l’UPL demandent la destitution du chef du gouvernement, alors que le mouvement Ennahdha, l’Utica, Al Massar et Al Moubadra sont pour le maintien de Chahed à son poste.

Aujourd’hui, nous sommes dans une impasse politique, qui met l’Etat en crise. Tout un chacun se demande si Youssef Chahed résistera aux propos offensants de son propre parti, et notamment de son directeur exécutif, Hafedh Caïd Essebsi, le fils du président de la République, qui veut à tout prix l’écarter, alors que l’intérêt du pays passe, de très loin, en seconde position. Chacun s’interroge également sur les leçons des dernières élections municipales. On est en pleine manœuvre politique.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here