100 mille élèves en décrochage scolaire

En Tunisie, même si l’école est  obligatoire jusqu’à 16 ans, ils sont  50.000 adolescents de 11 à 14 à n’être pas scolarisés et 55.000 des scolarisés se trouvent en risque de décrochage scolaire. Tels sont les résultats de  l’étude menée par l’UNICEF récemment.

Autrement dit, plus d’un adolescent sur quatre en âge d’être scolarisé au niveau du secondaire, se trouve en situation d’abandon scolaire. D’autant plus, selon Eurostat, plus de la moitié des jeunes tunisiens âgés de 18 à 24 ans ont quitté l’école prématurément.  D’autres organisations internationales comme la Banque mondiale, affirme la même chose, à savoir un Tunisien sur trois âgé entre 15 et 29 ans se trouve dans cette situation.

Conscients de l’importance de la lutte contre la déscolarisation, plusieurs ministères  et associations se sont mobilisés pour prévenir l’abandon scolaire. Le  président de l’association tunisienne pour  la qualité de l’éducation Selim Kacem, a souligné dans une déclaration radiophonique que chaque année, 100 mille élèves  se trouvent en situation de décrochage scolaire. Ce qui explique que près de 300 élèves quittent leur établissement quotidiennement.

Selon lui, pour lutter contre ce phénomène, il est important de faire des campagnes de sensibilisation. D’autant plus, il ajoute, qu’ à ce niveau,  à ce jour  il n’y a pas eu un suivi des élèves qui ont abandonné les rangs de l’école. « Ce qui représente un  problème important », a-t-il dit.

Aujourd’hui, il est important de décrypter ce fléau, qui ne cesse de s’étendre, et de trouver des solutions. Cela dit, il est nécessaire également de comprendre les facteurs de l’abandon scolaire. Selon les experts de l’enseignement, l’un des facteurs est  l’absence de pré scolarisation des enfants, qui est concentrée dans les métropoles. Face à cet échec, ils avancent qu’aucune solution n’a été envisagé, depuis l’indépendance, pour résoudre le problème de décrochage scolaire.  Il est clair qu’il  engendre des coûts sociaux em maintenant un système éducatif archaïque. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here