Budget des collectivités locales : Aswat Nissa tire la sonnette d’alarme

Aswat Nissa (la voix des femmes) regrette le refus de la commission de consensus d’amender l’article 126 des codes des collectivités locales en rapport avec l’inclusion de l’égalité des sexes dans les budgets des collectivités locales.

En somme, la commission a manifesté son mécontentement de ne pas mentionner l’égalité des chances dans l’article 151 dudit code sans pour autant évoquer explicitement l’intégration de l’égalité des sexes dans les budgets.

Selon le communiqué, il existe un paradoxe entre le travail de l’ARP et celui du gouvernement. Intégrer l’approche genre à différents niveaux, notamment avec la mise en place d’un conseil des pairs pour l’égalité des chances hommes-femmes ou encore avec l’élaboration d’un plan d’action pour les Femmes, la Paix et la Sécurité, l’ARP semble être réfractaire à l’intégration de cette approche dans la législation du pays.

De fait, les textes de lois reflétant les droits des femmes en Tunisie n’ont toujours pas apporté un changement radical à la situation actuelle, se limitant seulement au renforcement de la représentation des femmes dans les conseils élus, sans pour autant fournir les ressources financières nécessaires pour une mise en œuvre effective de l’égalité entre les sexes.

Aswat Nissa lance un appel à l’ARP à l’harmonisation de la législation avec les politiques du gouvernement tunisien pour intégrer l’approche genre dans les politiques publiques et fournir les conditions nécessaires pour soutenir l’égalité des genres dans le développement local et la préparation des budgets respectant les besoins spécifiques des citoyens femmes et hommes, lit-on selon le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here