Merchandising: les clés de l’efficacité et de la rentabilité

merchandising - L'Economiste Maghrébin

Les travaux de la 4ème édition des Journées Internationales du Merchandising et du Marketing de Distribution, sur le thème: « Merchandising: les clés de l’efficacité et de la rentabilité » ont démarré aujourd’hui à Tunis.

Objectif : présenter des méthodologies efficaces et des réponses concrètes aux acteurs du commerce et de l’industrie concernés par les enjeux du merchandising pour, d’un côté, attirer, générer l’exploration, augmenter le panier moyen et fidéliser les shoppers au point de vente et de l’autre côté, améliorer l’efficacité de son équipe.

L’expérience client au cœur de la stratégie de fidélisation

Ikbel Snoussi, vice-président SEVAD, a souligné qu’avant de définir une stratégie de merchandising fondée sur la générosité, il faut s’assurer de l’impact positif du cadeau sur le client. Il a, dans ce sens, affirmé que l’expérience humaine est capitale. C’est pourquoi, trouver le juste équilibre entre la générosité et la satisfaction est nécessaire. Pour lui, les attentes des clients diffèrent d’un secteur à un autre. « La cohérence des programmes et les promesses de l’enseigne viennent en première position en termes de leviers de satisfaction des attentes des clients », a-t-il ajouté.

S’agissant des leviers de différenciation, Ikbel Snoussi a présenté aux participants un ensemble de recommandations. Il s’agit notamment d’identifier les leviers des fidélisations non-financières, d’identifier les leviers que les clients valorisent, se concentrer sur l’expérience conversion, de notifier les membres de leurs progressions et du niveau d’accumulation et enfin d’impliquer et challenger les équipes pour une meilleure expérience client.

Interpellé sur les programmes de fidélisation utilisés par les enseignes tunisiennes, Ikbel Snoussi a souligné qu’elles sont de plus en plus matures. Toutefois, il a fait remarquer que pour le domaine de la grande distribution, on opte pour une communication de masse qui ne fait pas d’offres personnalisées.

Des marques des distributeurs aux marques des consommateurs

Pour Samy Belaid, professeur, associé et chercheur à l’Ecole du Management de Normandie, les produits bio peuvent constituer une niche pour générer du profit parce que le bio est un facteur important de différenciation. « Le rapport consommateur –  Merchandising et du Marketing de Distribution (MMD) est contingent. Il faut mettre l’Homme au cœur du système », a-t-il précisé.


Les tendances incontournables pour le distributeur 

Fréderic Perodeau, directeur et fondateur 5.5 a présenté aujourd’hui les tendances devenues incontournables pour le distributeur. Ce sont le résultats d’une études menée en Europe conformément aux nouvelles attentes des consommateurs qui confirment l’importance du commerce de proximité. Les tendances présentées par Fréderic Perodeau sont regroupées en trois volets.

Le premier volet consiste à bâtir, avant, pendant et après, un parcours sur mesure pour le client quand il vient au magasin. Il s’agit d’analyser l’ensemble des points de contact entre la marque et les shoppeurs.  Fréderic Perodeau recommande de fluidifier au maximum le parcours en points de vente physique, géolocaliser  les clients cible et de développer l’interaction via la voix.

Le deuxième volet consiste à augmenter l’attractivité du point de vente. Sur ce volet, Fréderic Perodeau recommande d’associer le commerce physique et le commerce digital, de favoriser l’expérience client (le showrooming) et de créer de la vie dans les points de vente (Retailtainment).

Le troisième volet consiste à apporter du sens au commerce. Pour ce faire, la marque doit jouer un rôle dans la vie de ses clients. Il faut aussi prendre en compte le bien-être de ses clients et de ses employés et enfin ancrer le commerce ou marque dans un environnement local.

L’avis d’un exposant tunisien 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here