Journée mondiale de la Terre : la guerre contre le plastique est déclarée!

Journée mondiale de la Terre :
Source : CC0 Domaine public

Elle nous nourrit, nous procure tout ce dont nous avons besoin pour vivre, et pourtant nous sommes ceux qui lui causons le plus de torts. La Terre qui nous accueille va mal, de ce fait, il est temps d’agir ne serait-ce qu’à l’échelle personnelle.

Le Journée mondiale de la Terre célébrée tous les ans le 22 avril est là pour rappeler ce devoir, et nous invite dans sa 48e édition à lutter activement contre le plastique qui envahit de jour en jour notre environnement.

Earth Day Network, le réseau à l’initiative de cette journée, souligne l’urgence à mettre en place des plans d’action  pour mettre fin à la pollution plastique, d’où le thème de la campagne 2018 «End Plastic Pollution».

En 2006 déjà, le Programme des Nations unis pour l’Environnement estimait que chaque Mile carré de l’océan contenait 46 000 morceaux de plastique flottant en surface, et que les déchets plastiques causent la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100 000 mammifères marins chaque année.

L’association «7e Continent» estime, par ailleurs, à 300 millions de tonnes la quantité de plastique présente dans les océans, un chiffre qui augmente actuellement de 10 millions de tonnes par an. Selon l’organisation Greenpeace, Coca-Cola produit plus de 110 milliards de bouteilles plastiques jetables chaque année… un vrai bonheur pour nos océans.

Les Tunisiens ont montré qu’ils voyaient d’un bon œil les décisions en faveur de l’environnement, comme le montre l’adhésion en masse à la décision d’interdiction de la distribution des sacs en plastique dans les supermarchés en Tunisie, il y a déjà un an.

Le cabinet d’études Sphinx MEA, en collaboration avec l’Institut Supérieur de Commerce et de Comptabilité de Bizerte, a montré dans une enquête que plusieurs mois après cette interdiction,  plus de 80% des interrogés continuent à utiliser les sachets en plastique pour leurs achats ailleurs que dans les supermarchés.

Sur les 1 milliard de sacs en plastique écoulés par an en Tunisie, seuls 315 millions unités proviennent des grandes enseignes commerciales. Pour avancer dans cette démarche entreprise en 2017 en faveur de l’environnement, le prochain rendez-vous qui attend les Tunisiens sera donc l’interdiction des sachets en plastique dans les petits commerces, qui sont à l’origine de la distribution d’environ 150 millions de sachets en plastique par an.

Le plastique se présente sous mille et une facettes et s’impose dans nos utilisations quotidiennes. Ainsi avec de la volonté, il est tout à fait possible de réduire considérablement l’utilisation du plastique: acheter des produits alimentaires en vrac, utiliser un couffin pour les achats, des contenants en verre, en céramique ou en acier inoxydable pour conserver les aliments, bannir les gobelets et bouteilles en plastique sont de petites actions dont l’impact est grand. Et si tout le monde s’y mettait?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here