Donia Ellouze : il est nécessaire d’amender les lois

Tout le monde nous demande de faire une révolution économique déclare Donia Ellouzeé, avocate au barreau de Tunis, lors de son intervention dans le cadre du deuxième panel intitulé «Mobilité des normes et des règles : Le droit et l’administration», à l’occasion de la XXème édition du Forum de l’Economiste Maghrebin, qui se tient actuellement à Tunis.

L’intervenante a précisé que tous les bailleurs de fonds de la Tunisie lui demandent de faire des réformes économiques et juridiques. A cet égard, elle a souligné l’importance de mener à bien les réformes et les amendements des textes juridiques. L’avocate a fait savoir que la Tunisie a encore besoin de réformer les textes de loi, tout en affirmant que plusieurs avancées ont été faites, à l’instar de la possibilité de procéder à la levée du secret bancaire, dans le cadre de la loi de finances.

Par ailleurs, Me Ellouze a indiqué qu’il n’est pas possible de s’inscrire dans la mondialisation sans une normalisation. Dans le même contexte, elle a indiqué qu’à un certain moment les entreprises tunisiennes étaient réticentes à l’arbitrage, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, car l’arbitrage existe bel et bien en Tunisie.

Revenant sur le sujet du code des changes, elle a plaidé pour la libéralisation du change en Tunisie, même si cela aura des répercussions négatives sur les entreprises tunisiennes voulant investir à l’étranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here