Enseignement : procédure en référé contre les grévistes

élèves

L’Association Tunisienne des Parents et des Elèves a affirmé qu’elle envisage d’introduire une procédure en référé contre toutes les parties impliquées dans la suspension des cours et la non remise des notes à l’administration, dans un communiqué rendu public aujourd’hui 16 avril.  

L’association a expliqué dans le même contexte son intention de poursuivre en justice tous ceux qui ont causé la perturbation des cours et qui sont à l’origine des préjudices subis par les élèves qui ont droit à une éducation stable et de qualité; et ce conformément au statut de l’Association, aux dispositions de la Constitution, de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Par ailleurs, l’association propose une démarche pour le premier jour de la suspension des cours, prévue pour le 17 avril. L’association appelle les parents à accompagner leurs enfants le Mardi 17 avril 2018 à partir de 8h00, au cas où le syndicat maintient sa décision d’interrompre les cours, pour manifester leur mécontentement et leur colère contre les différents formes d’abus répétitifs que vivent les élèves et leur famille, en veillant à respecter les bons usages et à laisser les élèves en dehors du conflit.

L’association a considéré que la situation actuelle est caractérisée par la prise en otage des enfants, de leurs parents et de la société toute entière une fois de plus, dans un conflit qui ne les concerne ni de près ni de loin, alors que nous sommes à peu de semaines des examens de la fin de l’année, notamment le baccalauréat et le concours de neuvième année. Il est à rappeler que la commission administrative sectorielle de l’enseignement secondaire a affirmé qu’elle va suspendre les cours à partir du 17 avril.

Par

Publié le 16/04/2018 à 14:56

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend