«Les mafias de la contrebande et de l’évasion fiscale dirigent la Tunisie»

Lors d’un rassemblement syndical, organisé ce matin à Sfax par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le secrétaire général de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi a assuré qu’il y a des Etats au sein de l’Etat et des gouvernements au sein du gouvernement.

«Ce sont les mafias de la contrebande et de l’évasion fiscale qui dirigent et dressent les programmes de ce pays. D’oùla nécessité d’injecter du sang neuf dans les rouages de l’Etat», a précisé M. Taboubi.

Et d’ajouter que l’UGTT restera la plus grande force en Tunisie, qui saura maintenir l’équilibre face aux différentes crises et réguler la boussole politique.

«On nous parle des sacrifices et de mesures douloureuses pour les travailleurs, annoncés par le ministre des Grandes réformes. Ce ministre du chaos, je lui dis tu dois partir, ta place n’est pas parmi nous dans ce pays», a-t-il estimé.

Et de préciser: «Ils ont dépassé les ordres du FMI, en ce qui concerne les réformes. Ils ne font que diaboliser le secteur public. Je réitère que le secteur public ne sera pas vendu. C’est 70000 lignes rouges.»

Il a, dans ce sens, défié tout le gouvernement de fournir la liste des entreprises publiques déficitaires à céder. «S’ils sont sincères, ils le feront, mais ils ne le feront jamais, parce qu’ils voudraient céder les entreprises bénéficiaires», a-t-il affirmé.

S’agissant des frappes américano-franco-britanniques contre la Syrie, Noureddine Taboubi a qualifié la position officielle tunisienne de honteuse. Et a déclaré que «ce qu’on appelle une ligue arabe doit se réveiller de son sommeil».

 

Par

Publié le 15/04/2018 à 13:43

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin