La COFACE place la Tunisie dans la catégorie «risque élevé»

Dans sa traditionnelle revue trimestrielle des notes risques pays, la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (COFACE) vient de dégrader la notation de la Tunisie de B (risque assez élevé) à C (risque élevé).

La décision de la COFACE a tenu compte notamment du taux d’inflation qui dépasse désormais les 7% et la situation préoccupante des finances publiques, conjugués à des facteurs externes inquiétants.

Selon la compagnie française, la Tunisie a ainsi subi l’impact des hausses des prix mondiaux de matières premières, notamment les hydrocarbures qui pénalisent les pays importateurs (un baril de pétrole à 65 dollars en 2018)

Dans ce dernier rapport qui a passé en revue 160 pays dans le monde sur la base de critères sur 8 niveaux, allant de A1 à E dans l’ordre croissant du risque, la COFACE a cité la perte de vitesse du commerce intra-régional en Méditerranée, « Entre 2001 et 2016, la part du commerce intra-méditerranéen dans les exportations a régressé de 31 à 29% ».

Par contre, la même source a mentionné le renforcement de la position de la Tunisie dans les exportations liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

A noter que la COFACE a reclassé, dans cette revue trimestrielle, six pays en Afrique, en Europe et Amérique latine, dont trois notations ont été réévaluées (Afrique du Sud, Nigeria et Portugal) et trois autres dégradées (Tunisie, Costa-Rica et Suède).

 

Par

Publié le 14/04/2018 à 12:24

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend