ALECA et services informatiques : opportunité et préalables

«ALECA et services informatiques : opportunités et préalables à un accord réussi», tel est le thème du séminaire qui sera organisé, le 18 Avril 2018 à Tunis, par Solidar Tunisie en collaboration avec le ministère des Technologies de la communication et de l’économie numérique et la Fédération nationale des TIC relevant de l’UTICA.

La vision stratégique de «Tunisie Digitale 2020» ambitionne à faire de la Tunisie une référence numérique internationale et de faire des TIC un levier important pour le développement socio-économique. Cette vision stratégique comprend plusieurs composantes relatives au secteur économique des TIC ainsi qu’au développement du secteur privé et à l’emploi aussi bien à travers l’export et l’internationalisation des entreprises qu’à travers les IDE.

Il en est de même pour la stratégie adoptée, récemment, par le Conseil supérieur de l’exportation ou la loi sur l’investissement qui considèrent que le secteur des TIC est un des piliers pour les exportations et les investissements.

Partant de là et de la proposition du texte d’ALECA, faite par l’Union européenne et soumise à l’avis de l’Etat tunisien, plusieurs questions se posent: Quelle est l’opportunité du côté tunisien de conclure l’ALECA ? Est-il opportun pour la Tunisie de le réaliser et quels bénéfices peut-elle en tirer, mais aussi quels risques y sont associés ? Quels seraient donc les préalables à un ALECA réussi, véritable accord gagnant-gagnant des deux côtés?

Pour répondre à ces interrogations, Solidar Tunsie a réalisé une étude basée sur la situation du secteur en termes d’échanges (sans ALECA) et les entraves et verrous qui y sont associés. Lors de ce séminaire, cette étude spécifique à l’ALECA et le secteur des services informatiques, résultante d’une série de rencontres et de dialogue avec les différents représentants du secteur TIC, sera présentée.

Dans le cadre de cette étude, Solidar Tunisie a misé sur le contenu des accords qui sont directement liés aux services informatiques et l’opportunité que représente l’ALECA en termes de réglementation et d’accès au marché, une fois les verrous levés. Elle a présenté, également, une série de préalables tunisiens et européens permettant d’aboutir à un accord réussi. Les conclusions de cette étude permettent de juger de l’opportunité d’un tel accord et de préparer la stratégie de négociation idoine.

A noter que cette rencontre  sera rehaussée par la présence de Lobna Jeribi, présidente de Solidar Tunisie, Mohamed Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’économie numérique, Kais Sellami, président de la Fédération nationale des TIC, Beatriz Knaster Sanchez, chef de la Section commerciale de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie, Hichem Ben Ahmed, négociateur en chef et secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Nabil Ammar, DG pour l’Europe et l’UE auprès du ministère des Affaires étrangères, Mustapha Mezghani, expert TIC, facilitation du commerce et politiques publiques…

 

 

Par

Publié le 13/04/2018 à 15:29

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin