Le FADES accorde à la Tunisie un crédit de 400 MDT

Un accord de crédit a été signé, hier en Jordanie, entre la Tunisie et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES); et ce, lors des Assemblées annuelles des institutions financières arabes qui se tiennent les 10 et 11 avril à Amman.

D’un montant de 50 millions de dinars koweïtiens, soit l’équivalent d’environ 400 millions de dinars, ce crédit contribuera au financement de la troisième tranche du Programme de développement intégré. Il sera remboursable sur 30 ans dont sept ans de grâce et assorti d’un taux d’intérêt de 2,5%.

Le Programme de développement intégré, dont le coût global est de un milliard de dinars, profitera à 100 délégations dans tous les gouvernorats de la Tunisie et vise à créer une dynamique économique locale, renforcer la création d’emploi dans les régions concernées et y améliorer la qualité de vie.

Ce Programme permettra également de soutenir la création des projets individuels productifs et de dispenser les formations nécessaires dans les secteurs de l’agriculture, l’artisanat, la gestion et l’administration, outre les projets d’infrastructure et des équipements collectifs.

A cette occasion, Zied Laadhari, ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale a affirmé que le FADES constitue l’un des principaux partenaires de la Tunisie dans la concrétisation de ses programmes de développement dans plusieurs domaines, à savoir les infrastructures, le développement humain et la lutte contre la discrimination régionale.

Abdellatif  Youssef Al-Hamad, directeur général du FADES, a évoqué, de son côté, l’engagement du Fonds à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la concrétisation de ses projets de développement économique et social.

Zied Laadhari, ministre du Développement (à gauche) et Abdellatif Youssef Al-Hamad, directeur général du FADES.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here