Ali Bennour : quand un député appelle à un coup d’Etat

ali bennour

Voici une nouvelle déclaration qui fait polémique : un député qui appelle l’Armée nationale à prendre le pouvoir et à publier le communiqué numéro 1.

Il s’agit du député Ali Bennour qui, lors de son intervention sur les ondes radiophoniques, a formulé le souhait de voir un coup d’Etat se réaliser en Tunisie, sans détour. Voulant justifier les raisons de cette déclaration, il a affirmé que la situation actuelle est devenue intenable et qu’il n’est pas possible de continuer de la sorte. Pour lui, l’échec est manifeste,  raison pour laquelle il faut un choc pour secouer le peuple tunisien.

Cet appel provenant d’un député du peuple interpelle à plus d’un titre.  L’auteur de cette proposition n’est autre qu’un député élu démocratiquement dans le cadre des élections libres et démocratiques. Ainsi, Ali Bennour foule aux pieds  les traditions démocratiques qui lui ont attribué son poste et appelle à l’instauration d’une dictature militaire. Ces propos sont en contradiction flagrante avec les principes de la Constitution du 24 janvier 2014 et avec l’esprit de la révolution. A peine la déclaration a-t-elle été publiée, que plusieurs internautes de différentes sensibilités politiques ont exprimé leur indignation et leur colère face à l’appel au coup d’Etat.

Anis Meraï, journaliste à RTCI, ne manque pas d’adresser une critique acerbe au député: «Je viens d’écouter les propos d’un « député » issu d’élections transparentes, démocratiques et pluralistes déclarer attendre le communiqué numéro 1 pour dire que le pays ne sera sauvé que par un coup d’Etat militaire. À ce « député », je demande illico presto de démissionner de son poste au parlement juste pour être cohérent avec ses propos et aller sur une colline implorer que le bon Dieu exauce ses vœux  irresponsables. « A Afek Tounes, le parti qui vous a propulsé sur une liste, je dis franchement qu’il va falloir ouvrir une boîte de casting car en la matière vous êtes loin d’être doués : deux « recrutements » ont  déjà fait imploser le parti ou ce qu’il en reste désormais!», assène-t-il.

[raside number= »3″ tag= »dictature militaire « ]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here