La Conect s’indigne contre la grève observée par les agents de la STAM

Port de Radès Conect

La Conect a exprimé, dans un communiqué publié aujourd’hui, sa totale indignation face à la grève, qu’elle a qualifiée d’anarchique, observée par les agents de la Société Tunisienne d’Acconage et de Manutention (STAM), au Port de Radès, les 30 et 31 mars 2018.

Cette grève a provoqué un arrêt total des activités au port et paralysé les mouvements de marchandises à l’export et à l’import, causant de graves préjudices aux relations et aux engagements des opérateurs économiques tunisiens avec leurs partenaires étrangers et locaux.

«Par ses faibles niveaux de rendement par rapport aux normes internationales d’usage et aux pays concurrents et voisins, la situation particulière de monopole des activités d’acconage et de manutention dans ce port et les perturbations fréquentes dues aux mouvements sociaux, le Port de Radès continue de constituer l’un des plus graves goulots d’étranglement pour l’économie tunisienne, surtout que plus de 80% de nos échanges de marchandises à l’export et à l’import passent par ce port», lit-on dans le communiqué de la Conect.

La Conect a attiré l’attention du gouvernement et de toutes les parties concernées sur le grave danger de prendre en otage les entreprises et l’économie du pays et a réitéré ses appels, qu’elle n’a eu de cesse de lancer depuis 2012, pour engager les réformes nécessaires, en proposant aux autorités compétentes  une feuille de route visant l’amélioration de la gestion et des performances du Port de Radès.

La Conect a appelé le gouvernement et les parties concernées à prendre, sans délai, les mesures nécessaires pour assurer la continuité du service public au Port de Radès et sauvegarder les intérêts supérieurs et stratégiques du pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here