Dubaï Genomics : le projet fou du séquençage génétique de toute une population

Dubai GenomicsCopyright : iStock

Il y a des pays où la médecine avance à la vitesse grand V, c’est le cas de l’émirat de Dubaï qui vise même à prendre une longueur d’avance dans le domaine de la génétique par une mesure aussi ambitieuse que surprenante. Les décideurs émiratis ont en effet annoncé la mise en place d’un projet qui consiste à  réaliser une  cartographie génétique de l’ensemble de la population dubaïote, par le biais de l’intelligence artificielle.

Le projet baptisé Dubai Genomics faisant lui-même partie du projet Dubai 10X sera réalisé selon 3 phases majeures de mise en œuvre. La première phase consiste en la construction de l’infrastructure nécessaire pour le projet et le séquençage du génome entier des individus, et ce à grande échelle. La phase II viserait à créer de nouvelles capacités d’intelligence artificielle, pour aider à l’analyse des séquences génétiques tout en prenant compte d’autres données relatives à chaque individu,  afin de prédire de manière précise les risques associés aux maladies génétiques. La phase III met en place les bases d’une médecine de précision, par l’organisation de collaborations avec les sociétés pharmaceutiques et les milieux universitaires intéressés afin d’identifier et concevoir les médicaments de demain.

Ainsi les concepteurs de ce projet visent à mettre en place un système de détection à l’échelle génétique des maladies et de leur traitement avant même l’apparition de signes , en vue « d’inverser le processus de recherche génétique ». En effet, l’identification génétique des patients atteints d’une maladie, laissera place à la recherche à l’échelle génétique de patient à risque pour une maladie donnée. En plus de l’ambition d’être pionnier dans ce domaine, les scientifiques émiratis vise à éradiquer ou contenir les maladies à composante génétique et généraliser la médecine personnalisée, pour au final aboutir à une société heureuse et « saine ».

Or mettre en place une médecine de précision et personnalisée suppose la mise en place de tous les autres dispositifs qui font d’un système médical un système efficace, comme à titre d’exemple la mise place d’un programme visant à réduire les mariages consanguins très impliqués dans l’apparition et l’expression des maladies à transmission génétique.

La question qui se pose est la suivante : quel traitement sera accordé à ceux qui ne souhaiteraient pas bénéficier de ce service médical futuriste ? Le dépistage de toute maladie repose sur la notion de volontariat, or qui garantit que ce principe sera respecté ? Une société où les maladies y sont éradiquées font-elles de leur ressortissants des gens heureux et épanouis ? Cette initiative émiratie relève tant de questionnements éthiques qu’il est difficile d’y répondre avant d’en avoir vu le résultat.

Par

Publié le 17/03/2018 à 12:29

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin