Amine Mahfoudh appelle à changer de mode de scrutin pour sortir de l’instabilité politique

Amine Mahfoudh

Le constitutionnaliste Amine Mahfoudh a appelé à changer la loi électorale et le régime politique actuel, lors de son intervention sur la chaîne privée Elhiwar Ettounsi , hier 15 mars, à Tunis.

M. Mahfoudh a indiqué que le mode de scrutin choisi par la classe politique, à savoir le scrutin proportionnel, lors des dernières élections législatives a provoqué une situation de non gouvernance. D’après lui, à cause de cette situation, personne ne gouverne réellement, de ce fait l’électeur ne peut plus demander des comptes à ceux qu’il a élus. Pour lui, cette situation a des répercussions négatives sur les coalitions politiques, que ce soit au niveau du gouvernement que de l’opposition.

Afin de débloquer la situation, le constitutionnaliste propose l’amendement de la loi électorale  et du règlement intérieur de l’ARP, avant d’amender la Constitution. Notons qu’il considère que le régime présidentiel est le régime politique le plus adapté à la Tunisie.

Amine Mahfoudh estime par la même occasion que le régime présidentiel permet aux partis politiques  qui ont gagné les élections d’exécuter leurs promesses électorales sans problème, contrairement au régime politique actuel. Continuant sur la même lancée, Amine Mahfoudh a indiqué que la Tunisie n’a jamais connu de véritable régime présidentiel, avant d’expliquer que le régime présidentiel ne rime pas avec dictature. Ainsi, l’élection doit se faire pour des personnes et non pour des listes, d’après lui.

Notons que quelques voix se sont élevées pour revendiquer le changement du régime politique parlementaire actuel en un régime présidentiel.

Par

Publié le 16/03/2018 à 12:30

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin