Cour constitutionnelle : encore trois membres à élire à l’ARP

Il reste trois membres à élire à l’ARP qui devront siéger à la Cour constitutionnelle. Au premier tour, le consensus n’a pu être atteint que pour un seul membre : Rouadha Ouersighni qui a recueilli 150 voix. Pour les trois membres restants, un deuxième tour est nécessaire, mais il semble que le consensus requis ne sera pas facile à atteindre.

Mustapha Ben Ahmed, président du bloc parlementaire al Wataniya, déclare que la mainmise de certains partis politiques fait obstacle au consensus.  Il souligne: “Le candidat  doit recueillir 145 voix pour être élu. Espérons qu’on n’aura pas de difficultés.”

Lilia Younes Ksibi, présidente du bloc parlementaire Afek Tounes, a rappelé l’importance du consensus  en déclarant: “Nous sommes en faveur de la Cour constitutionnelle qui doit être constituée.”

Et de poursuivre: “Nous avons mis trop de temps à ce que cette institution voie le jour, tout en respectant le principe de la parité et de la compétence.”

Il est à rappeler que la Cour constitutionnelle est la garante de la suprématie de la Constitution, du régime démocratique, mais aussi et surtout du respect des droits et libertés. C’est le rôle dévolu à une Cour constitutionnelle dans un Etat de droit.

 

Par

Publié le 15/03/2018 à 09:41

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin