Jilani Hammami: « La commission pourrait mettre fin au mandat de Youssef Chahed »

Jilani Hammami L'Economiste Maghrébin

Le paysage politique est particulièrement difficile à décrypter : la récente décision des signataires de Carthage de former une commission pour une sortie de crise ne présage rien de bon pour le gouvernement Youssef Chahed. Entre les mouvements sociaux qui prennent de l’ampleur un peu partout dans les régions, la dépréciation du dinar, le classement de la Tunisie dans la liste noire des pays exposés au blanchiment des capitaux et au financement du terrorisme, la situation est de plus en plus inextricable. Le Front Populaire, comme à son habitude, tire la sonnette d’alarme.

Jilani Hammami, député du Front Populaire, est revenu sur la réunion d’hier de l’Accord de Carthage en déclarant : “ Cette crise ne fera qu’ajouter crise à la crise sans apporter de solution concrète”. Quant à l’éventualité d’un nouveau remaniement ministériel, il a déclaré: “ Je pense  plutôt que cette commission décrétera la fin du mandat de Youssef Chahed ».

Et d’ajouter: “Créer une  telle commission mettra à nu l’échec du gouvernement d’Union nationale. Cette commission n’est qu’une mise en scène pour convaincre l’opinion publique que le moment est venu de mettre fin au mandat de Youssef Chahed vu que son bilan n’est pas à la hauteur des attentes du peuple tunisien”.

Etant donné ces nuages sombres sur le paysage politique, les municipales risquent-elles d’être reportées?  A cette question, Hammami a répondu qu’il n’y avait aucun intérêt à reporter les élections. Quant au Code des collectivités locales,  il sera adopté à temps”, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here