L’inflation créée par l’Etat

l'inflation

D’un point de vue économique, l’inflation est généralement créée par l’offre de la monnaie, par la demande ou par les coûts.

L’offre de la monnaie au niveau d’un système monétaire peut provoquer une inflation et une dépréciation de la monnaie. De même, il peut y avoir une inflation par la demande dans le cas d’une demande accrue de biens et de services, ce qui fait augmenter les prix et favoriser l’inflation. Le prix d’un produit peut augmenter parce que son coût de fabrication augmente ou parce que les produits qui le composent augmentent.

  • Augmentation du coût de fabrication : provient généralement d’une hausse des  salaires.
  • Augmentation des matières premières : si ces matières premières sont acquises à l’étranger, on parle d’inflation importée.

Ce type d’inflation peut conduire à une spirale inflationniste : l’augmentation des salaires entraîne une augmentation des prix qui, à son tour, aboutit à une revendication de hausse de salaires pour maintenir le pouvoir d’achat.

Nous allons analyser, maintenant, pourquoi nous estimons que l’Etat tunisien a été un acteur qui a favorisé l’inflation à travers les mesures réglementaires prises.

Depuis la révolution, les gouvernements qui se sont succédé ont contracté des crédits, à l’origine destinés à améliorer l’infrastructure et l’investissement. Malheureusement, ces crédits ont été absorbés par les augmentations salariales de la fonction publique mais n’ont pas permis, par contre, l’accroissement de la richesse. Ils ont conduit plutôt à accroître l’inflation par l’effet de la demande.

La spirale infernale de l’inflation

Face à cette situation l’Etat s’est trouvé dans l’obligation de subvenir à ses besoins budgétaires pour le financement des salaires de la fonction publique et celui du coût de la dette. D’où le recours à l’augmentation des impôts pour améliorer les ressources de l’Etat. La pression fiscale, en fonction du PIB, est passée ainsi de 20,70% en 2016 à 21,80% en 2017. Le pouvoir d’achat du Tunisien s’en est trouvé, par conséquent, fortement ébranlé.

L’UGTT, consciente de la pression fiscale en croissance, est intervenue pour demander des augmentations salariales (deux augmentations salariales successives de 6% ont eu lieu entre 2016 et 2017).

Ainsi tout une spirale inflationniste s’est créée avec une augmentation de la demande salariale, une augmentation de la pression fiscale (inflation par les coûts) et une autre inflation cachée par les nouveaux crédits octroyés à l’Etat sans que ces mesures ne trouvent en contrepartie une création de la richesse mais plutôt une dévalorisation du dinar par l’effet des mesures de l’Etat.

Afin de couper court à cette dangereuse spirale inflationniste, il y a lieu de stabiliser le pays, agir sur un des maillons de cette spirale et chercher à soutenir l’épargne interne.

Par

Publié le 13/03/2018 à 15:59

Un Commentaire to L’inflation créée par l’Etat

  1. Haythem Ben Mohamed dit :

    Une bonne analyse qui traite les causes de l’inflation…de la part d’un homme de terrain chevronné comme M.Atef Hannachi…Bonne continuation et on attend de vous d’autres articles.

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend