Vers une rencontre Donald Trump et Kim Jong-Un

Donald Trump

Répondant à la proposition de Kim Jong-un,  Donald Trump a déclaré, qu’il rencontrerait Kim Jong-un d’ici mai pour parvenir à la dénucléarisation permanente”.

Cette annonce stupéfiante a été faite jeudi 8 mars au soir à la Maison Blanche par le conseiller national sud-coréen à la sécurité. Les deux pays se livraient à une guerre diplomatique, depuis soixante dix ans.  D’autre part,  ils étaient au bord de la guerre, il y a seulement quelques mois quand la Corée du Nord procédait à des essais nucléaires. En septembre dernier aux Nations unies, Trump menaçait de détruire ce pays avant de menacer Kim Jong-un. Nous sommes donc en présence d’un tournant spectaculaire, qui annonce une première historique.

Le Président américain  avait salué les récents signes de détente dans la péninsule coréenne, marqués par la participation d’athlètes nord-coréens aux JO d’hiver en Corée du Sud, et a dit espérer que les discussions prévues entre les deux pays iraient “au-delà” du simple cadre sportif : “J’adorerais les voir aller au-delà des JO”, a-t-il déclaré au sujet des discussions inter-coréennes à venir.

D’ailleurs la demande de Pyongyang de participer aux jeux d’hiver, en Corée du sud, la réponse favorable de Séoul et l’envoi d’une délégation nord-coréenne, présidée par la sœur du leader nord-coréen, ont créé un contexte favorable. La machine s’est accélérée depuis, aboutissant à ce sommet qui se profile.

Victoire de  Kim Jong-un, qui “a lancé ce rameau d’olivier”, ou de Donald Trump qui a “l’occasion de prouver qu’il est meilleur que tous les autres présidents américains”, l’opinion publique internationale transgresse volontiers les explications unilatérales et fait valoir plutôt la volonté de convergence, de leaders de peuples qui souhaitent la paix. Notons, d’autre part, que l’annonce de cette rencontre a été saluée par la Russie qui parle d’un “pas dans la bonne direction” et la Chine qui appelle au “courage politique“.

Nous sommes certes, au début d’un processus de sortie de crise : La Maison Blanche affirme que les sanctions seront maintenues jusqu’à ce qu’un accord soit conclu. Mais des progrès sont faits et la réunion serait en train d’être préparée. Des rebondissements ne sont pas à exclure. Saluons cette concordance de deux leaders imprévisibles, dont l’habilité diplomatique met à l’ordre du jour ce rapprochement annoncé. La dynamique mise en train par l’olympisme rappelle aux habitants des deux Corées leur fraternité et fait valoir la négociation, entre une puissance nucléaire et un pays au seuil de la nucléarisation, esquissant une volonté de tourner la page et pour quoi pas un espoir de réunification de la péninsule coréenne ?

 

Par

Publié le 10/03/2018 à 10:49

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend