Tunisie Telecom : quand le dialogue social triomphe

tunisie telecom

Tunisie Telecom et la Fédération générale des télécommunications ont signé un accord de principe pour engager les travaux préparatoires d’une charte de dialogue social propre à Tunisie Telecom, hier 6 mars, lors de l’événement intitulé «Vers l’adoption d’une charte sociale pour TT».

Cette convention doit être signée avant la fin du premier semestre 2018 et constituera le socle et le cadre de tout dialogue et concertation au sein de TT. Prenant la parole, le Président-directeur général de Tunisie Telecom Fadhel Kraïem a indiqué que le dialogue social est une priorité pour toute entreprise souhaitant offrir un cadre de travail stimulant et motivant à ses ressources humaines et une condition nécessaire pour la paix sociale, la croissance économique et la pérennité de toute société. Il s’agit, ajoute-t-il, d’un préalable incontournable qui ne peut mener qu’au succès de l’entreprise qu’elle soit publique ou privée.

L’intervenant a tenu à préciser que «la démarche que nous nous proposons d’adopter au sein de TT s’inspire de l’expérience réussie dans une  ville de France, en l’occurrence Suresnes, reconnue par l’OIT comme modèle à suivre autant par sa singularité que pour sa pertinence».  Ainsi le choix d’un dialogue social responsable et fructueux à la fois a été fait par Tunisie Telecom.

De son côté, Habib Dabbebi, secrétaire d’État à l’Economie numérique, a déclaré qu’aucune entreprise ne peut aspirer à la prospérité si elle ne met pas ses ressources humaines au centre de ses soucis. Le secrétaire d’Etat a félicité Tunisie Telecom pour sa démarche.

Quant à Mongi Ben Mbarek, secrétaire général de la Fédération générale des télécommunications, il est revenu sur les avantages et primes octroyés au personnel de TT. C’est le fruit d’un long parcours de dialogue social  entre l’entreprise publique et son syndicat. «Ces acquis sont le résultat d’un dialogue social responsable basé sur des concessions de part et d’autre qui ont permis à Tunisie Telecom de se recentrer dans un marché concurrentiel acharné et aux salariés de suivre l’évolution de l’entreprise publique», affirme-t-il.

Le secrétaire général de TT, Nabil Hammami, a affirmé que Tunisie Telecom n’a pas lésiné sur ses efforts pour créer un bon climat de travail au sein de l’entreprise. Il a évoqué un certain nombre de conventions et d’avantages accordés par Tunisie Telelcom à ses fonctionnaires : 23  conventions ont été stipulées avec des médecins spécialistes… Le nombre total des consultations et examens médicaux en 2017, tous régimes confondus s’élève à 18 500 consultations ou visites. De plus, Tunisie Telecom possède 25 équipes de football et deux équipes de basket féminin, conclut-il.

Béatrice de Lavalette,  adjointe au Maire de Suresnes, déléguée aux Ressources humaines et au Dialogue social, vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France en charge du Dialogue social, a illustré la réussite de l’expérience française en matière de dialogue social, en partenariat avec la CGT.

Notons que des experts français de la ville de Suresnes vont assurer, les 08 et 09 mars, deux ateliers de formation au profit des responsables administratifs et syndicaux de Tunisie Telecom sur les thèmes suivants :

  • Dialogue social et négociation;
  • Télétravail;
  • Prévention de l’absentéisme.

[raside number= »3″ tag= »tunisie telecom »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here