Mehdi Jomaa: « Nous voulons investir dans la création d’une nouvelle génération »

Mehdi Jomaa L'Economiste Maghrébin
Mehdi Jomaa

Invité de France24, Mehdi Jomaa,  président du parti Al Badil Ettounsi, est revenu sur les élections municipales et bien d’autres sujets. Evoquant sa participation aux municipales via la coalition de l’Union civile, il a affirmé que sa « démarche de participation à l’Union civile est stratégique. Aujourd’hui, nous souhaitons favoriser la création d’une nouvelle génération pour une sortie de crise ».

Il souligne à cet effet: « La Tunisie a actuellement besoin de professionnels de la politique et non de personnes qui veulent à tout prix satisfaire leur soif de pouvoir. »

Faisant le bilan de sept ans post-révolution, le président du parti a fait savoir que depuis le 14 janvier 2011 les politiciens n’avaient qu’un seul but: « Remporter un siège aux élections, alors qu’ils oublient que le processus électoral n’est qu’une étape parmi d’autres. »

Selon M. Jomaa , « quand on veut faire de la politique il faut assumer ses responsabilités et se mettre au service des citoyens,  et non le contraire », a-t-il poursuivi.  Sachant que « nous n’avons nullement l’intention d’être aux affaires, si nous n’avons pas le background nécessaire. »

Et d’ajouter: « L’Etat a besoin de personnes audacieuses et responsables. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir comment sauver le pays. La politique exige un leadership,  une vision et surtout du courage pour aller de l’avant et être un bon patriote. »

Quant à l’instabilité politique régnante, M. Jomaa déclare: « Nous n’avons jamais eu autant d’instabilité politique que durant ces trois dernières années, avec la dépréciation du dinar, la détérioration de l’image du pays. Fini le temps des palabres, c’est le temps de l’action et cela urge, car je ne vous apprends rien en disant que la situation est tout simplement chaotique! »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here