Chawki Tabib: « Seul le gouvernement Chahed a mené la guerre contre la corruption »

CHAWKI TABIB INLUCC

Chawki Tabib, président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption,  a souligné dans une déclaration radiophonique, que l’instance a reçu plusieurs plaintes liées à des dossiers de corruption dans le secteur municipal et concernant des nominations illégales.

Il a évoqué plusieurs points en déclarant : “Le  budget de l’instance de l’année  2018 s’élève à 2 milliards, mais  nous n’en avons reçu que 50%. Plus de 80% des agents de l’instance  n’ont jusqu’à ce jour, aucune couverture sociale”. Par la même occasion, il a rappelé que le gouvernement s’est engagé à lutter contre la corruption, mais qu’au final, le résultat n’est pas visible.  Selon lui, il existe une absence de coordination entre les différentes parties concernées par la lutte anti-corruption. Et d’ajouter: “Le  gouvernement Chahed est le seul à avoir mené la guerre contre la corruption et d’avoir signé la stratégie nationale de lutte contre la corruption”.

« Ceci dit, la Cour des comptes et la justice disposent de peu de moyens. Ce qui en découle que  nous ne pouvons pas lutter efficacement contre la corruption« , a-t-il poursuivi.

Rappelons que dans une déclaration récente, Youssef Chahed a annoncé: « La guerre contre la corruption  n’épargnera personne, elle inclura tout le monde et c’est une guerre sans répit ». C’était dans le cadre d’une manifestation citoyenne, en collaboration avec l’instance nationale de lutte contre la corruption, INLUCC, à la Kasbah.

Tout comme il a également rappelé que  l’initiative de cette campagne “Balai citoyen” a pour objectif de rétablir la confiance des Tunisiens envers les institutions de l’Etat.  Tout comme il a lancé un appel à multiplier les efforts afin de contrer ce phénomène qui ne cesse de gangrener la société .

La lutte contre la corruption est la priorité du chef du gouvernement depuis l’opération “mani pulite” déclenchée le 23 mai 2017,  ayant abouti à une série d’arrestations pour atteinte à la Sûreté de l’Etat et d’autres crimes. A maintes reprises, Youssef Chahed a souligné que la lutte contre la corruption n’est ni sélective ni conjoncturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here