Ghazi Chaouachi déçu par les propos de Youssef Chahed

Ghazi Chaouachi

Le secrétaire général d’Attayar et député à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Ghazi Chaouachi considère que la dernière interview du Chef du gouvernement n’a rien apporté de nouveau aux Tunisiens qui attendent des solutions pour sortir de la crise socio-économique.

Le secrétaire général d’Attayar a fait savoir à leconomistemaghrebin.com qu’il s’agit d’une interview  de routine. Il a considéré que les Tunisiens n’y ont vu aucune lueur d’espoir leur permettant d’améliorer leur situation critique. Commentant quelques points évoqués au fil de l’interview, Ghazi Chaouachi a indiqué que contrairement aux propos de Youssef Chahed, qui avance que la guerre contre la corruption est une guerre globale et qui n’épargne personne, il s’agit d’une guerre qui s’est limitée à un certain nombre de personnes et qui n’a pas ouvert les vrais dossiers. « La stratégie de la lutte contre la corruption doit être claire et nette », assène-t-il.

Revenant sur l’affaire de la BFT, M. Chaouachi a indiqué que contrairement aux propos du chef du gouvernement, ce n’est pas la plus grande affaire de corruption dans l’histoire de la Tunisie. Dans le même contexte, il a indiqué qu’il suffit de voir les dossiers des banques publiques pour se rendre qu’il existe de grandes infractions, à l’instar des crédits octroyés sans garanties.

Concernant les entreprise publiques, notre interlocuteur a indiqué qu’il s’attendait à ce que le chef du gouvernement annonce une stratégie de sauvetage. Cependant, il ne s’est contenté que de généralités.  À cet égard, Ghazi Chaouachi a regretté que les entreprises publiques soient déficitaires et ne cessent d’épuiser les ressources de l’Etat sans rendement et sans productivité, raison pour laquelle il est urgent d’agir, afin de les sauver, notamment dans un contexte économique critique.

Notons par ailleurs que le Chef du gouvernement a indiqué que le remaniement ministériel est l’une de ses prérogatives. « Pour bien mener le pays jusqu’à la date des élections municipales, il ne faut pas se lancer dans des remaniements ministériels, afin d’éviter l’instabilité politique », affirme le porte-parole du parti Attayar. Cependant « le gouvernement, doit adopter une véritable politique de sauvetage et changer d’orientation », conclut-il.

[raside number= »3″ tag= »youssef chahed « ]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here