Noureddine Taboubi : il faut évaluer le rendement du gouvernement

Noureddine Taboubi - l'économiste maghrébin

Pour Noureddine Taboubi, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), il est temps de faire une évaluation du  rendement du gouvernement et penser au remaniement ministériel, lors de son passage sur les ondes radiophoniques, aujourd’hui, 23 février. 

Noureddine Taboubi estime que l’évaluation du travail du gouvernement doit se faire à l’aune de  l’Accord de Carthage. Dans ce cadre, il a indiqué que le gouvernement a réalisé des réussites au niveau de la lutte contre le terrorisme. Cependant au niveau de l’emploi et de la croissance, l’amélioration se fait encore attendre, regrette-t-il.  Par ailleurs, le secrétaire général de la centrale syndicale  a déclaré qu’en dépit de la succession des gouvernements, aucune stabilité n’a été constatée au niveau politique, faisant allusion à la nécessité d’opérer des changements à la tête de plusieurs ministères. «  Il faut injecter du sang neuf »,  lance-t-il avec détermination.

Revenant sur les grèves du bassin minier, il a fait savoir qu’aucun préavis de grève n’a été émis de la part de l’UGTT concernant les grèves à la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG). «  Les ouvriers relevant de l’UGTT veulent travailler et l’entrave de la production leur porte préjudice », explique-t-il. Sur un autre volet, il a rappelé que l’UGTT n’a pas manqué d’ intervenir pour débloquer plusieurs situations notamment  au Kamour: «  Au sit-in du Kamour, nous nous sommes rendus compte de la présence de partis politiques de l’opposition et du pouvoir », révèle-t-il.

Concernant la situation des entreprises publiques, Noureddine Taboubi a fait savoir que la centrale syndicale  refuse catégoriquement la privatisation et prône à la place la réforme .  Notons que Noureddine Taboubi sera reçu, aujourdhui, par le Président de la République. « Les pouvoirs publics prétendent renflouer  les caisses de l’Etat  en privatisant la RNTA et la STAM « , tance-t-il en conclusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here